Mon Avis sur L’investisseur Français

Même si mon avis sur L’investisseur Français était a priori plutôt positif, j’ai voulu tester moi-même leur offre plusieurs mois avant de la relayer sur ce site.

L’Investisseur Français est le regroupement de 5 jeunes investisseurs français qui partagent leurs portefeuilles et leurs analyses. Leur style d’investissement en bourse est résolument un style Value, présenté comme l’un des 2 styles gagnants dans Investir en bourse : styles gagnants, styles perdants.
Les acquisitions effectuées dans le portefeuille de ces investisseurs présentent toutes une décote marquée par rapport à leur valeur intrinsèque estimée de façon conservatrice.

Le but revendiqué de L’investisseur Français est de « fournir à terme plus de millionnaires français que n’importe quelle Grande Ecole »

 

Etienne est sûrement le plus « radin » d’entre eux, c’est un peu le Walter Schloss local, avec un style d’Investissement quantitatif, veillant à payer ses entreprises le moins cher possible et à une fraction de leur valeur. Et ensuite « quelque chose de bien pourrait arriver »…

A l’opposé du spectre, Jérémy doit quant à lui être le moins radin d’entre eux, c’est en quelque sorte le Charlie Munger local. Il est fan des moats et avantages concurrentiels et privilégie ce style d’entreprises dans son portefeuille. Edit : mars 2016, Jérémy a quitté l’investisseur français, ses anciennes analyses et portefeuilles restent toutefois disponibles.

Sylvain, a un style d’investissement un peu intermédiaire, tel un Warren Buffett il sait toucher à tout avec un portefeuille assez mixte entre les 2 types de gestion décrits ci-dessus.

Serge, est la « tête de pont » de L’investisseur Français. Beaucoup de membres se sont inscrits sur la base de sa réputation de sérieux et de pertinence. Sa réputation, il l’a ainsi glanée au mérite, à travers les analyses qu’il a effectuées et diffusées depuis plusieurs années sur divers sites gratuits. Bête de travail, passionné par la lecture… de dizaines de rapports annuels chaque jour (y compris les petites notes de bas de page souvent si riches en information)… Quant à son style d’investissement, sa tendance à privilégier le « décoté rentable » et à apprécier les doubles marges de sécurité – à la fois sur les actifs et les bénéfices – pourrait faire penser à Seth Klarman (Même si contrairement à Klarman, là où Serge a jusque-là le plus démontré ses compétences, c’est bien sur l’analyse d’actions et non d’obligations).

Enfin, Thomz, dernier à avoir rejoint la bande, est la plume de L’Investisseur Français, rédigeant les différents articles du blog et mettant en forme les désormais déjà célèbres et attendus Apartés. Coté style rédactionnel, vous remarquerez d’ailleurs une verve qui les est propre, et qu’il sait toujours avoir le sens de la formule. Pour faire comme les camarades, il diffuse son portefeuille (un peu moins fréquemment que les autres). Je ne saurais donc si le qualifier de Benjamin Graham local (pour sa mission pédagogique de faire comprendre l’Investissement Value aux lecteurs) ou de John Templeton local (pour son appétence pour le « maximum pessimisme » dans son style de gestion)…

 

L’offre Intégrale de L’investisseur Français que j’ai testée consiste en :

– L’accès détaillé aux portefeuilles des membres.

– Des Apartés (journaux) mensuels.

– Toutes les Analyses et thèses d’investissement

– L’accès au chat et à la Communauté, permettant de poser des questions en direct. Celle-ci est organisée en véritable réseau social. C’est en quelque sorte un facebook fermé où l’on trouverait uniquement des investisseurs francophones sérieux et ayant une orientation Value.

Certaines analyses de Sociétés sont imposées par les 5 Investisseurs, parmi leurs meilleures idées (fonctionnement descendant). D’autres sont proposées par les membres eux-mêmes (fonctionnement ascendant), et soumises à un vote pour voir laquelle sera retenue.
J’avais au départ « ignoré » cette dernière fonctionnalité. Mais après 6 mois, j’ai effectué deux suggestions, et elles ont finalement toutes deux passé l’épreuve du vote. Et c’était donc relativement agréable, car j’avais alors l’impression d’avoir mes propres analystes financiers qui travaillaient pour moi « sur demande ».

 

Cette offre est positionnée de façon premium, avec la formule Intégrale proposée à environ 1099 €/an (En formule intermédiaire, l’accès aux Apartés est proposé à 299 €/an, et l’accès aux apartés et aux portefeuilles des membres à 599 €/an)

Elle s’adressera donc aux Investisseurs qui souhaitent privilégier et se sentent à l’aise avec le style Value, et en particulier parmi ceux-ci :

– Soit aux investisseurs gérant un portefeuille important en montant (6 chiffres), pour qui le prix de l’abonnement restera tout à fait raisonnable au regard du montant sous gestion. En effet, ceux ci-peuvent en tirer plusieurs bénéfices :

  1. Investir dans des titres moins communs que ceux dans lesquels investissent les fonds communs et ainsi tirer profit de leur atout de taille « individuelle » pour espérer augmenter leur rendement espéré.
  2. Bénéficier d’idées d’investissement.
  3. Bénéficier d’analyses complètes de Sociétés, par exemple s’il n’a pas le temps ou les compétences pour les effectuer lui-même.

– Soit aux investisseurs qui gèrent un portefeuille plus petit (donc pour qui cette somme est relativement élevée au regard du montant sous gestion), et qui, outre l’apport qu’auront les idées et analyses pour leur propre gestion, veulent également tirer profit des Analyses pour se former et devenir de plus en plus autonomes. Edit : Depuis le 15/12/2014, l’abonnement à la formule intégrale donne accès aux vidéos de la formation de Serge : 19 vidéos de formation (de 45 mn environ chacune) à l’investissement intelligent, et 8 vidéos supplémentaire spécifiques aux techniques d’investissement Value.

On notera que l’offre existe depuis près de 9 mois, et qu’aucun des presque 300 membres n’a à ce jour demandé son remboursement, ce qui témoigne d’un haut niveau de satisfaction des membres. Membres d’ailleurs parmi lesquels se trouvent certains gérants professionnels de fonds de placement…

Pour ma part, j’en suis pleinement satisfait, étant un investisseur Value dans l’âme. Le sérieux des Analyses n’est plus à démontrer. Je suis par ailleurs heureux d’avoir, en étant des premiers membres, fait partie des pionniers de cette aventure. L’investissement intelligent en bourse est assez rare parmi nos compatriotes, et cette initiative unique dans le paysage français est à saluer, car elle a le mérite de contribuer à montrer une autre voie.

Quant aux performances des portefeuilles de la bande des 5 de l’Investisseur Français (et de ceux de leurs membres qui s’en inspirent), si elles sont pour l’instant impressionnantes, seul le temps en sera juge. Rendez-vous dans 10 ans !

Plus d’informations sur le site de L’Investisseur Français.

Mon Avis sur L’investisseur Français
2.2 (44.35%) 23 votes


14 thoughts on “Mon Avis sur L’investisseur Français

  1. Martin l'investisseur autonome

    L’investisseur français est un blog génial et la qualité des analyses est indéniables. Par contre, le coût de l’abonnement est trop élevé pour la majorité des investisseurs autonomes débutants.

    Offrir un service, peut-être moins complet mais tout de même intéressant à meilleur coût serait le bienvenu.
    Martin

    Répondre
    1. Julien DelagrandanneJulien Delagrandanne Poster auteur
      C’est bien cela que pour eux, je disais qu’il faut le voir aussi comme un investissement en formation (avec l’assiduité nécessaire qui va avec) pour que avoir le ratio rendement/coût le plus important.
      Sinon, il y a comme alternative l’offre des daubasses, qui reste sur un style value à un coût beaucoup plus modéré, et donc plus accessibles pour les petits portefeuilles.. Les études et le travail fourni sont également de bonne qualité. Par contre, l’univers d’investissement reste plus restreint puisqu’on sera surtout dans le pur « Grahamite » chez eux (décotes sur actifs comme principal vecteur), et que celui-ci nécessitera alors une diversification sur un certain nombre de lignes.
      Répondre
  2. Julien DelagrandanneJulien Delagrandanne Poster auteur
    Depuis ce jour, une adhésion au club de l’Investisseur Français ouvre droit à la formation vidéo en vingt-sept modules conçue par Serge en 2012.

    Au programme de cette dernière :

    (1) le premier tiers enseigne la lecture et l’interprétation des états financiers;
    (2) le second tiers se concentre sur l’analyse et la gestion de portefeuille;
    (3) le troisième tiers, enfin, pénètre en détail la technique de l’investissement dans la valeur (tel que le pratique l’IF), cas pratiques à l’appui.

    A mon sens, l’offre présente désormais un réel intérêt même pour les portefeuilles de taille modeste, par cet aspect « formation » évoquée plus haut qui s’en trouve nettement renforcé !

    Répondre
  3. Elisa

    Merci d’avoir partagé votre avis sur l’Investisseur Français à travers cet article très complet et très intéressant. Bonne journée.

    Répondre
  4. Isabella
    Bonjour,
    Un abonnement au Club de l’investisseur français offre: une analyse par semaine, des articles détaillés abordant des sujets utiles pour la gestion des portefeuilles (risques, contrarianisme, autres à venir).
    Répondre
  5. Eric
    M’étant aussi inscrit, je peux témoigner que je suis aussi pleinement satisfait du Club de l’Investisseur Français. Pas de recette miracle, de l’humilité, du travail. J’adhère à la philosophie, c’est conforme à mes valeurs, et c’est pour moi ce qui paiera sur le long terme.

    Partant sûrement de beaucoup plus loin que Julien dans mes connaissances boursières, j’ai en sus bien profité du fait que la formation en vidéos soit maintenant offerte dans la formule Intégrale.

    Répondre
  6. Julien G.

    Merci pour cet avis détaillé. Je rejoins vos conclusions. Les Daubasses ont eu beaucoup de chance de commencer au bon moment (portefeuille de net-net en 2009) ce qui « truque » beaucoup leur performance. Ancien abonné chez eux, je suis passé chez l’Investisseur Français qui offre à mon avis une proposition de valeur incomparablement supérieure. Par ailleurs je note comme ces derniers temps les Daubasses copient tout sur l’IF: le design du site, le style d’écriture, la communication, etc ce qui me déçoit de leur part et me conforte dans mon opinion.

    Répondre
  7. Franck des Daubasses
    Bonjour Julien G.,

    Je suis tombé sur votre commentaire diffamatoire en faisant une recherche « Google ». Il serait bon de vous rappeler que que nous existons depuis bien longtemps… 2008. Alors dire que nous copions de nouveaux arrivants…

    Enfin, pouvez-vous me donner quelques précisions. Pour nous, la valeur de « transparence » est essentielle et nous l’appliquons à la lettre. Nous aimerions être copiés plus souvent sur ce point. Par exemple, notre performance diffusée toutes les semaines depuis plus de 7 ans et la disponibilité de l’ensemble de nos transactions financières.

    S’il-vous-plait, Julien G., laissez les offres parler d’elles-même et ne critiquer que le fonds, pas la forme. Merci.

    Répondre
  8. Julien DelagrandanneJulien Delagrandanne Poster auteur
    Bonjour Franck,

    Si le commentaire de Julien G laissait à désirer sur certains points (je trouve pour ma part que les offres des daubasses et de l’investisseur français sont différentes, complémentaires, et qu’aucune ne copie l’autre, mais on ne peut néanmoins pas enlever la liberté à Julien G. de préférer l’une des 2 offres), il n’était en aucun cas diffamatoire sur l’antériorité des daubasses (il précisait lui même que votre PF existait déjà en 2009).

    Je suppose donc que c’est principalement l’utilisation du mot « truqué » qui vous a fait réagir vigoureusement : celui-ci est en effet inadapté car vous faites effectivement preuve d’une transparence totale, en temps réel, et donc indiscutable. Je suppose que le commentaire ne m’avait pas choqué en 1ère approche car comme il avait mis ce mot entre guillemets on en déduisait intuitivement que son idée directrice était plutôt de discuter de l’influence du point de départ sur la mesure de la performance, et notamment de l’influence de l’année 2009 que de douter de la véracité et de l’honnêteté de son reporting. Je vous l’accorde néanmoins, un mot comme « influencé » aurait en effet été + adapté.

    Répondre
  9. InvestisseurValeur

    Bonjour,

    Pourquoi Jeremy a t-il quitté l’IF? Il avait des points de vue intéressants.

    Répondre
  10. Philippe
    Bonjour,

    Membre de l’IF, je confirme les avis ci-dessus sur la très haute qualité du service, que j’ai aussi privilégié par rapport à d’autres alternatives (gestion déléguée, ETF, autres sites de conseils boursiers). Clairement l’IF ne s’adresse pas à « n’importe qui » mais à une clientèle qui s’intéresse sérieusement à l’investissement en bourse. Les débutants doivent fournir un effort de compréhension au départ mais le jeu en vaut la chandelle. Effectivement beaucoup de monde les copient mais bien sur sans succès ou avec des pratiques douteuses.

    @investisseurvaleur, Jeremy était clairement le moins actif des auteurs. Peut-être était-il retenu par d’autres occupations?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *