Warren Buffett et son dessin animé : l’entrepreneuriat et l’argent expliqués aux enfants

A quel âge doit-on apprendre les rudiments du business ? 18 ans, 25 ans ?Lorsque l’on demande à Warren Buffett (le milliardaire dont les conseils d’investissement disséminés dans ses fameuses lettres aux actionnaires de Berkshire Hathaway sont sûrement les plus avisés) à quel âge on peut commencer à initier les enfants aux choses de l’argent et de l’entrepreneuriat, il répond qu' »il n’est jamais trop tôt ».

Dès qu’ils sont confrontés à des questions comme le prix d’un jouet ou l’intérêt d’épargner, il est temps de leur apprendre quelques bonnes habitudes. Apprendre à son enfant les préceptes de la gestion d’argent peut être capital pour la suite de sa vie.

Mais le sujet ne les attire pas forcément et l’éducation financière n’est pas à la portée de tous. Alors, comment enseigner des principes financiers aux plus jeunes ?

C’est la question que s’est posée Buffett avant de créer le dessin animé pédagogique « Secret Millionnaires Club ». Ainsi, il se met dans celui-ci lui-même en vedette en tant que mentor d’un groupe d’enfants entrepreneurs.

« Il n’y a pas de meilleur âge (que 10 ans) pour apprendre les rudiments des affaires», affirme Buffett.

« Si on peut aider les enfants à comprendre les questions d’argent et les conséquences de leurs décisions en la matière, on leur donne très vite de bonnes habitudes qui les serviront toute leur vie ».

Sa démarche se veut avant tout pédagogique pour les jeunes, comme il l’a expliqué :

« Apprendre ces choses d’une manière divertissante, cela leur évitera de l’apprendre d’une façon beaucoup moins amusante plus tard ».

Chaque épisode de quelques minutes met en scène des enfants qui font face à un problème et emploient leur ingéniosité (avec l’aide de Warren Buffet) pour résoudre la situation. Ils sont à mon sens ludiques et d’une très bonne qualité.

La réflexion, la planification, l’épargne et la publicité figurent parmi les sujets abordés.
L’épisode n°1 parle de la localisation d’un commerce en prenant l’exemple d’un enfant qui n’arrive pas à vendre les limonades de son stand : « Si votre client ne va pas vers votre commerce, votre commerce doit aller vers votre client ».
L’épisode n°5 revient sur la connaissance de l’industrie : “Gardez les choses simples, n’investissez pas dans une affaire que vous ne comprenez pas.”

Un autre que si un investissement semble trop beau pour être vrai, ce que ça n’est probablement pas vrai (cela devrait éviter aux Madoff et autres chantres des pyramides de Ponzi de pouvoir prospérer en pigeonnant ces futurs adultes). Au fil des épisodes, il leur apprend également l’intérêt d’économiser de l’argent ou les risques pris quand on emprunte de trop grosses sommes…

À la fin de chaque épisode, l’oncle Warren partage les leçons apprises en concluant par l’une de ses phrases fétiches :

  • « Le meilleur investissement que vous ferez sera toujours un investissement dans vous-même. »
  • « Plus vous apprendrez et plus vous gagnerez. » (avec en anglais le jeu de mots « The more you learn, the more you’ll earn »)
  • « Trouvez-vous une activité que vous aimez, vous aurez alors le sentiment de ne pas avoir travaillé un seul jour dans votre vie. »

Mon Avis : 19/20 pour la qualité, l’initiative et l’initiateur…

Je me suis toujours dit que si j’avais découvert Buffett (et son mentor Benjamin Graham) à 15 ans plutôt qu’à 25, j’aurais gagné énormément de temps et pris de meilleures décisions en la matière dans mes jeunes années. Et je sais cette fois avec certitude que je suis très satisfait de les avoir découverts à 25 ans plutôt qu’à 35 !

J’éviterais par ailleurs de polémiquer ici aussi au sujet d’une éventuelle différence de culture d’entreprendre entre nous français et nos amis américains qu’illustrerait l’absence de telles initiatives de ce côté-ci de l’Atlantique… Même si je dois avouer qu’elle m’a tout de même traversé l’esprit.
Il faut en effet reconnaître à ces dessins-animés le mérite de montrer aux enfants que le salariat n’est pas la seule voie possible, alors qu’on sait que les aspirant-entrepreneurs parmi les étudiants français sont trop peu nombreux.

Certains pourraient également arguer qu’il est trop tôt pour encombrer l’esprit des pré-adolescents avec ce genre de considération. Cependant, à l’heure où le chômage frise les sommets, on constate que de nombreux parents choisissent de financer des cours privés à leur progéniture par « peur de l’avenir », que le népotisme à la française qui a toujours régné dans certaines entreprises ou institutions (heureusement pas toutes !) pèse plus fort dans le contexte actuel de croissance faible pour les jeunes entrants sur le marché de travail qui n’y ont pas accès etc.
Ces facteurs fragilisent ainsi l’idéal égalitaire et d’ascenseur social de l’école. Or, face à cela, j’ai la faiblesse de penser que la diffusion gratuite et à grande échelle de la connaissance peut faire office de grande égalisatrice.
Et l’école prépare peu aux problématiques liées à l’économie et à l’entreprise, alors qu’il est fort probable que chaque individu y sera confronté un jour dans sa vie… C’est dans ce contexte que je trouve que l’initiative de tels dessins animés fait sens.

Quelle immense chance ont donc nos têtes blondes de pouvoir aujourd’hui recevoir ses conseils avisés via un dessin animé ludique ! Et quelle dommage que cela reste aujourd’hui réservé aux anglophones, les dessins animés n’ayant toujours pas été traduit en français à ce jour.

Par conséquent, si votre tête blonde est anglophone, que vous l’êtes vous-mêmes et voulez les regarder avec lui en les lui traduisant, ou souhaitez y trouver des idées d’exemples pour lui expliquer certains principes,
Ou si vous êtes professeur des écoles et voulez vous en inspirer pour des activités ludiques & initiatrices (en supposant que l’Education nationale vous laisse encore ce genre de liberté d’initiative – c’était le cas à l’époque où j’étais moi-même écolier, aujourd’hui je n’en sais rien…),
Ou encore si vous voulez simplement vous faire une idée, je vous mets ci-dessous les vidéos.

  • Episode 1 : Les citrons de la limonade.
    Morale : l’intérêt de la bonne localisation d’un commerce.

  • Episode 2 : Lavage de voitures.
    Morale : l’utilisation de la publicité.

  • Episode 3 : Promener le chien.
    Morale : Avoir un plan est indispensable.

  • Episode 4 : Pelouse et ordre.
    Morale : L’intérêt d’épargner.

  • Episode 5 : PCs et Compréhension.
    Morale : Garder les choses simples.

  • Episode 6 : House of Cards.
    Morale : Apprendre de ses erreurs.

  • Episode 7 : La dette d’un vendeur.
    Morale : La dette peut se transformer en racket.

  • Episode 8 : Le grand compromis.
    Morale : Prendre de bonnes décisions.

  • Episode 9 : Le problème avec les cartes de crédit.
    Morale : Soyez responsable et fiable.

  • Episode 10 : Dansons !
    Morale : Poursuivez vos rêves.

  • Episode 11 : Il faut être deux…
    Morale : Avoir un bon partenaire est essentiel.

  • Episode 12 : Livraison spéciale.
    Morale : L’exceptionnel se distingue.

  • Episode 13 : Apprends, bébé, apprends !
    Morale : Apprenez quelque chose chaque jour.

  • Episode 14 : Désolé, je ne peux pas vous couper les cheveux.
    Morale : Soyez à l’écoute de votre client.

  • Episode 15 : Le coût élevé de la demande.
    Morale : Partagez vos connaissances.

  • Episode 16 : Pourquoi payer plus ?
    Morale : Faites en sorte que quelqu’un se sente bien.

  • Episode 17 : Difficiles cookies.
    Morale : Ne jamais couper les coins.

  • Episode 18 : Tout vient en place.
    Morale : Essayer de nouvelles choses.

Warren Buffett et son dessin animé : l’entrepreneuriat et l’argent expliqués aux enfants
Notez cet article


6 thoughts on “Warren Buffett et son dessin animé : l’entrepreneuriat et l’argent expliqués aux enfants

  1. CyrilL
    Je trouve ce concept excellent et pourtant je pense que l’on est pas prêt de le voir chez nous.

    Ce serait bien trop mal vu : je vois d’ici certains moralisateurs crier au loup si un tel dessin animé sortait en France lui reprochant de faire l’apologie d’un mauvais système libéral.

    Répondre
    1. Julien DelagrandanneJulien Delagrandanne Poster auteur
      Je ne trouve pas que ces dessins animés fassent l’apologie d »un système libéral ». Il y est plutôt question d’état d’esprit et de principes de bon sens. D’ailleurs, on le voit bien si on prend les 3 citations de phrases fétiches de conclusions que j’ai pris comme exemples dans l’article : il est en effet difficile (sauf malhonnêteté intellectuelle ou dogmatisme primaire bien sûr) de qualifier de « mauvais libéralisme » une conclusion comme « le meilleur investissement que vous ferez sera toujours un investissement en vous-mêmes »

      Là, où je vous rejoins par contre, c’est qu’en France il est possible qu’on jugerait « par principe » avant même d’avoir visionné les épisodes. Un peu comme à l’opposé Piketty qui s’est presque fait conspuer dans certains milieux libéraux comme « conspirateur communiste », sans doute par des gens qui n’avaient même pas pris le temps de lire son livre… (la motivation nécessaire pour lire un pavé de 900 pages renforce d’ailleurs cette probabilité) … Alors que pour qui l’a lu, on en est loin et on est obligé de reconnaître que certaines de ses observations et les questions qu’il posent sont pertinentes.

      On aura effectivement sans doute jamais notre dessin animé avec un Vincent Bolloré. Mais avec un Xavier Niel, qui sait ? 😉

      Répondre
  2. Marc Lormont
    Mon épouse est professeur d’anglais européen (en histoire & économie) et quand je lui ai montré votre article, elle a trouvé le support très intéressant pour ses classes de 2nde. Merci!
    Répondre
    1. Julien DelagrandanneJulien Delagrandanne Poster auteur

      Il y a même de nouveaux webépisodes que je n’avais pas vus quand j’ai fait ma liste ci-dessus :

      – Episode 19 : Etes vous expérimenté ?http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=19
      Morale : Prenez un mentor.

      – Episode 20 : Ne dites pas simplement non : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=20
      Morale : soyez ouvert d’esprit

      – Episode 21 : Le design du succès :http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=21
      Morale : Présentez vous bien.

      – Episode 22 : Trop beau pour être vrai : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=22
      Morale : Trop beau pour être vrai.

      – Episode 23 : L’effet domino : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=23

      – Episode 24 : Allons louer : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=24
      Morale : Pensez à des alternatives.

      – Episode 25 : The real skinny : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=25
      Morale : N’ayez pas de préjugé.

      – Episode 26 : Effacez ma réputation : http://www.smckids.com/episodes/?vidlink=26
      Morale : Construisez une bonne réputation.

      Répondre
  3. Alexandra

    Il est vrai que c’est joliment élaboré et c’est un support comme une autre qui permettra d’étoffer la connaissance de nos petits, surtout sur un sujet aussi particulier!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *