Comment découvrir le but de votre vie en 20 minutes environ

Cet article est un article écrit par Steve Pavlina reproduit en français avec l’utilisation de son auteur.

Comment pouvez-vous découvrir votre vrai but dans la vie? Je ne parle pas de votre travail, vos responsabilités quotidiennes, ou même vos objectifs à long terme. Je veux dire la vraie raison pour laquelle vous êtes ici – la raison même pour laquelle vous existez.

Peut-être êtes-vous une personne plutôt nihiliste qui ne croit pas que vous avez un but et que la vie n’a pas de sens ? Cela n’a pas d’importance. Ne pas croire que vous avez un but ne vous empêchera pas de le découvrir, tout comme ne pas croire en la gravité n’empêchera pas votre stylo de tomber si vous le lâchez. Tout ce que le manque de croyance va entraîner, c’est de vous faire prendre plus de temps lors de l’exercice… Donc si vous êtes une de ces personnes, changez juste le chiffre 20 dans le titre de cet article à 40 (ou 60 si vous êtes vraiment têtu). Très probablement que si vous ne croyez pas que vous avez un but, alors vous ne croirez probablement pas ce que je dis de toute façon. Mais malgré tout, quel est est le risque d’investir une heure pour essayer juste au cas où ?

Voici une histoire de Bruce Lee qui ouvre la voie à ce petit exercice. Un artiste martial demanda à Bruce de tout lui apprendre de ce que Bruce savait sur les arts martiaux. Bruce lui a présenté deux tasses, toutes deux remplies de liquide. « La première tasse », a déclaré Bruce, « représente l’ensemble de vos connaissances sur les arts martiaux ». La deuxième coupe représente « l’ensemble des mes connaissances sur les arts martiaux ». Si vous voulez remplir votre tasse avec ma connaissance, vous devez d’abord vider votre tasse contenant vos connaissances.Si vous voulez découvrir votre vrai but dans la vie, vous devez d’abord vider votre esprit de tous les faux buts que vous avez appris (y compris l’idée que vous pouvez n’en avoir aucun).Alors, comment découvrir votre but dans la vie?

Bien qu’il existe de nombreuses façons de le faire, certains d’entre elles assez compliquées, voici une des plus simples que n’importe qui peut faire. Le plus vous êtes ouvert à ce processus, et plus vous vous attendez à ce qu’il fonctionne, plus vite il va travailler pour vous. Néanmoins, ne pas être ouvert à ce processus, avoir des doutes à son sujet, ou penser que c’est un gaspillage idiot de votre temps n’empêchera pas ce processus de travailler aussi longtemps que vous restez avec lui – Encore une fois, il va juste prendre plus de temps à converger.Voici ce qu’il faut faire:Prenez une feuille de papier vierge ou ouvrez un traitement de texte où vous pouvez taper (je préfère cette dernière option car c’est plus rapide).
Ecrire au sommet, « Quel est mon vrai but dans la vie? »

Ecrire une réponse (n’importe laquelle) qui apparaît dans votre tête. Cela n’a pas besoin d’être une phrase complète. Une courte phrase conviendra très bien.
Répétez l’étape 3 jusqu’à ce que vous écrivez la réponse qui vous fait pleurer. C’est votre but.
C’est tout. Cela n’a pas d’importance que vous soyez un conseiller, un ingénieur ou un bodybuilder. Pour certaines personnes, cet exercice sera parfaitement logique. Pour d’autres, il semble tout à fait stupide. Habituellement, cela prend 15-20 minutes pour vider la tête de tout le désordre et le conditionnement social concernant ce que vous pensiez être votre but dans la vie . Les fausses réponses viendront de votre esprit et de vos souvenirs. Mais quand la vraie réponse arrive enfin, vous ressentirez quelque chose de spéciale, comme si elle venait à vous d’une source entièrement différente.

Pour ceux qui sont très ancré sur une façon de vivre impliquant peu de prise de conscience et de réflexion, il faudra beaucoup plus de temps pour obtenir toutes les réponses fausses , peut-être plus d’une heure. Mais si vous persistez, après 100 ou 200 ou peut-être même 500 réponses, vous serez frappé par la réponse qui vous procure une surdose d’émotion, la réponse qui vous « brise ». Si vous n’avez jamais fait cela, cela peut très bien vous sembler idiot. Alors laissez cet exercice paraître idiot, et faites-le quand-même.

Comme vous passez par ce processus, certaines de vos réponses seront très similaires. Vous pouvez même re-lister des réponses précédentes. Ensuite, vous pourriez repartir sur une nouvelle tangente et générer plus de 10-20 réponses ainsi que d’autres thèmes. Et c’est très bien. Vous pouvez lister la réponse que vous vient à l’esprit aussi longtemps que vous continuez à l’écrire.

À un certain moment au cours du processus (généralement après environ 50-100 réponses), vous pouvez avoir envie de la quitter et tout simplement ne pas le voir converger. Vous pouvez avoir envie de vous lever et de trouver une excuse pour faire autre chose. C’est normal. Poussez au-delà de cette résistance, et continuez à écrire. Le sentiment de résistance finira par passer.

Vous pouvez également découvrir quelques réponses qui semblent vous donner une mini-vague d’émotion, mais qui ne vous font pas tout à fait pleurer – elles sont juste encore un peu en dehors du champ que vous cherchez. Quand cela survient, mettez alors en évidence les réponses que vous avancez (en les surlignant par exemple) , vous pourrez alors y revenir pour générer de nouvelles permutations. Chacune reflète un morceau de votre but, mais individuellement elles ne constituent pas un but complet. Lorsque vous commencez à recevoir ces types de réponses, cela signifie juste que vous vous rapprochez de la découverte de votre but. Continuez.

Il est important de faire cela tout seul et sans interruption. Si vous êtes un nihiliste, alors n’hésitez pas à commencer par la réponse: «Je n’ai pas de but», ou «La vie n’a pas de sens», et à partir de là si vous continuez à vous y ternir, vous pourrez toujours finir par converger.

Quand j’ai fait cet exercice, il m’a fallu environ 25 minutes, et je suis arrivé à ma réponse finale à l’étape 106. Des pièces partielles de la réponse (mini-surtensions) sont apparues aux étapes 17, 39, et 53, puis la majeure partie de celle-ci est tombé en place et a été affinée par étapes entre les itérations 100 à 106. Je sentais le sentiment de résistance (vouloir se lever et faire quelque chose d’autre, attendre l’échec du processus, se sentant très impatient et irrité même) autour des étapes 55-60. A l’étape 80 j’ai pris une pause de 2 minutes à fermer les yeux, me détendre, me vider l’esprit, me concentrer sur mon intention de recevoir cette réponse – cela a été utile puisque les réponses que j’ai reçues après cette rupture ont commencé à avoir une plus grande clarté.

Il y avait là ma réponse finale: Vivre consciemment et courageusement, pour résonner avec amour et compassion, pour réveiller les grands esprits dans les autres, et quitter ce monde en paix.

Lorsque vous avez trouvé votre propre réponse unique à la question de savoir pourquoi vous êtes ici, vous sentirez cette réponse résonner profondément en vous. Ces mots semblent faire résonner une énergie particulière en vous, et vous sentirez cette énergie chaque fois que vous les relirez.

Découvrir votre but est la partie facile. La partie difficile est de le garder avec vous sur une base quotidienne et de travailler sur vous-même jusqu’au point où vous deviendrez effectivement ce but.

Si vous êtes enclin à vous demander pourquoi ce petit processus fonctionne, il suffit de mettre cette question de côté jusqu’à ce que vous ayez terminé avec succès. Une fois que vous avez fait cela, vous aurez probablement votre propre réponse à pourquoi cela fonctionne. Très probablement si vous demandez à 10 personnes différentes pourquoi cela fonctionne (les personnes qui ont terminé avec succès), vous obtiendrez 10 réponses différentes, toutes filtrées à travers leurs systèmes de croyances individuelles, et chacune contiendra son propre reflet de la vérité.

De toute évidence, ce processus ne fonctionnera pas si vous quittez avant la convergence. Je pense que 80-90% des personnes devrait parvenir à une convergence en moins d’une heure. Si vous êtes vraiment ancré dans vos croyances et résistant au processus, peut-être cela vous prendra 5 séances et 3 heures, mais je soupçonne que ces gens vont tout simplement quitter trop tôt (comme dans les 15 premières minutes) ou ne tenteront même pas du tout.

Mais si vous êtes attirés par la lecture de ce blog, peut-être avez-vous moins de chance de tomber dans ce dernier groupe…

Steve Pavlina est l’auteur de Personal Development for Smart People: The Conscious Pursuit of Personal Growth

Cet article est une traduction de son article original en anglais, avec son autorisation pour sa traduction et sa reproduction sur ce blog.

Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *