Délégation d’assurance de prêt : beaucoup plus à gagner qu’en négociant le taux !

Quand les taux sont bas, il y a beaucoup plus à gagner en délégant l’assurance de prêt qu’en négociant le taux. La délégation d’assurance de prêt n’est encore pas systématiquement utilisée par les investisseurs peu expérimentés. Pourtant, depuis la loi Hamon son accès est devenu beaucoup plus aisé. En effet, si vous trouvez trop délicat de faire jouer la délégation au moment où vous souscrivez votre emprunt face à votre banquier, vous avez encore 12 mois pour substituer une assurance à celle de votre banque.

 

La délégation d’assurance : un gain d’argent significatif et quasi-systématique.

Les emprunteurs se focalisent sur le taux d’intérêt et cherchent à négocier celui-ci au mieux en oubliant le coût de l’assurance. Ce qu’ils oublient de voir, c’est qu’aujourd’hui avec des taux de crédit immobilier entre 1% et 2%, les intérêts du crédit ne pèsent plus tant que ça. Et contrairement aux idées reçues (et à ce que font d’ailleurs la plupart des emprunteurs), négocier 0,1% sur le taux du crédit vous rapportera beaucoup – beaucoup moins que de déléguer l’assurance.

Au global, avec les niveaux de taux actuel, l’assurance de prêt pèse en moyenne un gros tiers du coût total de l’emprunt !

Vous aurez d’autant plus à gagner en déléguant l’assurance de crédit que vous êtes jeune, non-fumeur etc. Le système de calcul des assurances de prêt délégués est en effet plus individualisé que celui des banques, qui s’approche quant à lui plutôt d’un tarif unique mutualisé. Mais même avec un profil pas terrible, vous aurez en général à y gagner malgré tout, les banques ayant transféré une partie importante de leurs marges sur l’assurance.

Des garanties au moins aussi bonnes avec l’assurance de prêt déléguée qu’avec celle de la banque !

Oui, mais les garanties sont-elles aussi bonnes ?

La réponse est oui, car les banques exigent des garanties équivalentes pour accepter les assurances déléguées. Comme les banques ne font jamais cela de gaieté de coeur, vous vous imaginez bien que les compagnie d’assurances qui offrent la délégation se sont alignés pour donner ces conditions équivalentes.

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Il faudra bien sûr lire les conditions de l’assurance de prêt immobilier que vous souscrirez. Elles peuvent différer entre les propositions d’assureurs, notamment sur la définition de ce qui ferait votre invalidité, plus ou moins sévère selon les compagnies.

De même, certaines compagnies payent le solde du prêt alors que d’autres prennent en charge les échéances. La 1ère solution est préférable, car vous seriez beaucoup plus libre si le sinistre survenait (de revendre le bien par exemple).

Mais quoiqu’il arrive, il faut retenir que l’assurance déléguée fera au moins aussi bien en termes de garanties que celle proposée par la banque en premier lieu. Vu qu’en sus elle sera moins chère, il n’y a pas de raison de ne pas profiter de la délégation d’assurance sur votre crédit.

Comparez les tarifs des assurances emprunteur avec le simulateur.

Si vous êtes en cours de recherche d’un crédit immobilier ou avez souscrit le votre depuis moins de 12 mois, vous pouvez si vous le souhaitez évaluer les économies que vous feriez en souscrivant une assurance crédit déléguée à l’aide de ce simulateur :

Délégation d’assurance de prêt : beaucoup plus à gagner qu’en négociant le taux !
Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *