Quel placement pour les étrennes des enfants ?

La plupart des parents ouvrent un livret A à leurs enfants pour y placer leurs étrennes. Son coté d’accès facile, non-fiscalisé, et son coté « sans risque » font qu’il est plébiscité pour cet usage. Mais est-ce parce qu’il est utilisé par une majorité de parents qu’il est pourtant le placement adéquat dans ce cas ? À cette approche de Noël, et pour anticiper les choses, étudions la question…

 

Les défauts du livret A.

Le livret A est typiquement un placement de trésorerie. En effet, en ce moment (et comme souvent) son taux actuel de 0.75% a du mal à être à la hauteur de l’inflation. Ainsi, le pouvoir d’achat de l’argent placé sur le livret A s’érode petit à petit au cours du temps.

Certes, les livrets jeunes ont souvent un taux légèrement plus élevé, qui peut arriver à tenir (tout juste) la comparaison avec l’inflation. Mais il est réservé aux jeunes de 12 à 25 ans. Or, entre les grands-parents, oncles et tantes, il est tout à fait possible que votre bambin reçoive de l’argent liquide pour ces anniversaires ou Noël bien avant ses 12 ans.

Le paradoxe du livret A comme placement pour ses enfants.

Sauf à vouloir s’en servir de tirelire pour inculquer à vos enfants de bonnes pratiques financières, vos enfants n’auront en général pas besoin de cet argent avant leurs 18 ans, voire plus. Ils ont en fait un horizon de placement dégagé de près de 20 ans. Un placement de trésorerie comme le livret A semble donc être inadapté et sous-performant.

Les actions sur un compte-titres : une fausse bonne idée ?

Sur un horizon de 20 ans, si on va au bout du raisonnement, on pourrait penser que les actions sont rationnellement le meilleur placement. Mais il y aurait alors 2 inconvénients à ce raisonnement :

  • D’une part, un enfant mineur ne peut pas ouvrir un PEA. Ses actions devraient alors obligatoirement être logées sur un compte-titres ordinaire (qui peut effectivement être ouvert pour un mineur), y compris si ce sont des actions européennes éligibles au PEA. Ceci entraînerait donc une désoptimisation fiscale.
  • D’autre part, on ne souhaite pas risquer plus que ça l’argent de son enfant, même si les sommes sont assez faibles. L’aversion au risque est ainsi souvent plus grande que celle que l’on a pour son propre argent, car on se sent investi de la responsabilité de bien gérer (et de ne pas perdre) les cadeaux que l’enfant a reçus.

Le bon placement : l’assurance-vie.

Le support idéal pour placer l’argent de vos enfants issus de leurs divers cadeaux en argent, semble ainsi être l’assurance-vie. En effet, un contrat multisupport performant vous permettra :

  • D’une part, d’avoir un bon fonds en euros, au rendement supérieur à celui du livret A. Actuellement, les bons fonds en euros servent autour de 2% après frais de gestion mais avant prélèvement sociaux. Imaginons un environnement de taux qui ne changerait pas sur 18 ans :
    • 5000 € placés pendant 18 ans sur un livret A à 0.75% deviennent 5 700 €.
    • 5000 € placés pendant 18 ans sur un fonds euros à 1.7% net (soit 2.04% avant prélèvements sociaux) deviennent quant à eux 6 770 €. Et historiquement, avec des taux plus élevés, le différentiel était encore plus nettement en faveur de l’assurance-vie.
  • D’autre part, avec une assurance-vie, vous pourrez orienter l’épargne vers un mix intégrant une part minoritaire d’actions (pour garder un risque faible), mais qui devrait doper la performance sur une telle durée longue. Par exemple, quelque chose comme 75% en fonds euros et 25% en actions. C’est conforme aux exigences qu’on la plupart des assurances-vie sur la part maximale versable en fonds euros.
  • Enfin, le support est capitalisant, et vous ne supporterez aucune de fiscalité supplémentaire, tant qu’il n’y a pas de retrait effectué sur le contrat. Et votre enfant, une fois majeur, bénéficiera d’une fiscalité favorable quand il voudra retirer et utiliser l’argent.

Quel contrat d’assurance-vie choisir ?

Si de nombreux critères de choix sont communs avec ceux que vous utiliseriez pour choisir votre propre contrat d’assurance-vie, il faut garder en mémoire deux spécificités pour le contrat d’un enfant :

  • Les sommes versées sur son contrat seront probablement sensiblement inférieures à celle que vous aurez sur le(s) vôtre(s). Vous ne recherchez donc pas absolument le contrat actuellement  le plus performant du marché, mais vous recherchez plutôt un bon contrat sur une durée longue.
  • Votre enfant n’aura vraisemblablement qu’un seul contrat d’assurance-vie, contrairement à vous qui en avez potentiellement plusieurs entre lesquels vous arbitrez. En ouvrir plus deviendrait trop chronophage et vous consommerait beaucoup de temps de gestion pour pas grand chose…

Compte-tenu de ses 2 éléments, je privilégie pour ma part le critère « contrat individuel » par rapport à « contrat collectif » pour les contrats d’assurance-vie des enfants de la famille. Ce n’est pas anodin, car une majorité des bons contrats d’assurance-vie en ligne sont en fait des contrats collectifs…

Ce que je veux, c’est un contrat performant et sans histoire qui puisse tenir sur la durée, sans avoir à craindre une remontée unilatérale des frais de gestion (normalement possible en contrat collectif, et non en contrat individuel) par exemple en cas de remontée des taux, de sorte que si tout se passe bien il n’y ait pas à changer de contrat d’assurance-vie en cours de route, c’est-à-dire avant les 18 ans de l’enfant.

Ainsi, spécifiquement quand c’est pour un enfant, parmi la martingale des comptes à ouvrir, j’ai choisi le contrat Altaprofits qui a le mérite d’être un contrat individuel, et d’être un contrat d’assurance-vie en ligne plutôt performant et qui a déjà plusieurs années d’historique.

Si vous voulez en ouvrir un pour votre enfant, vous pouvez me demander un parrainage via le formulaire ici (c’est gagnant-gagnant : vous aurez des étoiles pour recevoir un cadeau, et j’en recevrai aussi de mon côté, ce qui me motive à continuer à écrire des article sur ce blog 😉 )

Quel placement pour les étrennes des enfants ?
Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.