Rédiger une annonce de location immobilière : Les clés pour générer des contacts pour votre appartement

Rédiger l’annonce de location d’un appartement est l’étape finale quand vous avez investi. Mais tous les annonces de location immobilière ne sa valent pas. Vous trouvez ici quelques astuces pour que la vôtre génère des contacts et se distingue du lot.

 

Le locataire d’un bien que vous gérez en direct vous a envoyé son préavis. Il est temps de passer l’annonce sur le boncoin et consorts. A moins que votre bien soit dans une zone particulièrement tendue, vous vous demandez comment rédiger l’annonce de location immobilière qui génèrera de nombreux contacts. Pour cela, il y a quelques astuces simples.

1. Les photos de l’annonce immobilière.

  • La photo de la pièce principale.

J’ai récemment voulu prendre rapidement la photo d’un T1 que je loue. Elle a donné ça…

annonce immobilière mal rédigée

Comme j’avais acheté cet appartement il n’y a pas si longtemps, j’ai recherché en parallèle la photo que l’agence avait utilisée dans l’annonce de vente, au cas où celle-ci aurait un meilleur rendu. La voici :

annonce de location d'appartement bien rédigée

Ah ça c’est sûr que cette dernière donne mieux… Et pourtant il s’agit bien du même appartement !

Il y a ainsi quelques astuces à mettre en application pour avoir une photo qui attire l’oeil, et qui se rapproche du rendu qu’obtienne les professionnels de l’immobilier :

  • La prendre impérativement en milieu de journée, au maximum de la luminosité (et avec une ouverture dans le champ de vision).
  • La prendre avec un peu de hauteur, par exemple en montant sur un tabouret, pour renforcer l’impression d’espace.
  • Le mieux c’est avec quelques meubles épars, ni vide où cela manque de repères, ni totalement meublé où on a une impression de manque d’espaces. Par exemple, la photo du bas avec le meilleur rendu a bien des meubles, mais tout meuble au centre de la pièce a été enlevé !

Si on peut vous prêter un grand angle pour prendre les photos (notamment celles des petites pièces), c’est encore mieux. Mais respecter les quelques astuces ci-dessus devrait déjà contribuer au succès.

  • Les photos des autres pièces.

Les mêmes principes s’appliquent. Mais comme votre nombre de photos est limité, il faudra choisir les éléments différenciant par rapport à la concurrence. Imaginons par exemple que vous preniez l’annonce de base du bon coin avec 3 photos. Pour la 1ère photo , vous avez choisi la pièce principale, pour la seconde vous avez montré le bâtiment de l’extérieur (histoire de montrer qu’il n’est ni décrépi, ni insalubre, ni prêt à s’effondrer…).

Il vous reste une 3ème photo, qui doit marquer la différenciation de votre bien, i.e pourquoi il est préférable à la concurrence :

  • Si c’est un T1, que vous avez une salle de bains moderne avec meuble sous vasque, et que la concurrence présente en général un lavabo sur colonne des années 1970, c’est la salle de bains que vous choisirez.
  • Si c’est un pavillon, que la concurrence réside aussi dans des pavillons modernes, mais que le votre a la particularité d’avoir une cuisiné équipée, c’est elle que vous ferez ressortir sur la 3ème photo (car dans ce cas, toutes les salles de bains seront quant à elles modernes).

2. La rédaction du titre de l’annonce de location.

Le maître-mot, c’est encore la différenciation. Pour rédiger le titre de l’annonce, vous devez faire ressortir l’élément de votre description qui est le plus différenciant par rapport à la concurrence.

Pour prendre un exemple marquant, dans une ville où les logements étudiants sont nombreux et souvent gérés par les agences, le simple ajout de la mention « sans frais d’agence » dans le titre de mon annonce a triplé les contacts ! Et pourtant, cette mention semblait a priori inutile puisque les annonces sont déjà différenciées entre « professionnels » et « particuliers », et cette possibilité de recherche ciblée était donc ainsi offerte nativement par le site au potentiel locataire…

Pour une maison, des mots comme « plain-pied », « grand jardin », « sans vis-à-vis » peuvent être différenciant vis-à-vis des autres annonces de location immobilière. C’est à vous de trouver le plus pertinent, en évaluant correctement les atouts et spécificités de votre bien par rapport à la concurrence, et ainsi de rédiger le titre parfait pour votre annonce.

3. Le prix de location mentionné dans l’annonce : attention aux effets de seuil.

C’est vous qui connaissez le prix de marché de votre bien. Mais attention aux effets de seuil !

Sur le bon coin, les prix des loyers vont de 50 € en 50 €. Et c’est un filtre qu’utilise en principe quasi-systématiquement les locataires en recherche.

Ainsi, il n’est pas rare qu’entre une maison proposée à 760 € et la même à 750 € (de même entre un T1 à 310 € et un T1 à 300 €), le nombre de contacts soit divisé par 3 !

Et comme les loyers d’un type de bien donné dans une zone donnée, sont souvent peu dispersés autour de la valeur moyenne de marché, mon exemple à 10 € près est contrairement aux apparences, beaucoup plus proche de la réalité que de la caricature…

Pensez-y et adaptez votre loyer en conséquence si vous avez du mal à trouver des candidats locataires. Vouloir gagner 10 €/mois avant impôts pour se retrouver avec 2 mois de vacance locative supplémentaire est rarement un calcul rentable.

4. Quand vous rédigez le texte de l’annonce immobilière, donnez TOUTES les précisions nécessaires.

Ce n’est pas la peine de cacher des choses aux candidats, y compris celles qui fâchent. Ils les découvriront de toute façon à un moment donné. Donc si le chauffage est individuel électrique, précisez-le. Cela vous évitera d’avoir à répondre à des questions inutiles comme « le chauffage est-il compris dans les charges ? » et vous fera gagner du temps. Vous voulez des contacts certes, mais vous ne voulez pas cumuler les contacts de touristes. En deux mots, il faut rédiger votre annonce immobilière honnêtement.

Ce que vous désirez obtenir, ce sont des contacts sérieux, de gens prêts à visiter. Et qui idéalement sont déjà un peu séduits par le bien vu au travers de l’annonce, et commencent ainsi de leur propre initiative à montrer patte blanche dès la première prise de contact. Si on prend le temps de soigner les détails susmentionnés, cela arrive plus souvent qu’on ne le croit…

 

 

Rédiger une annonce de location immobilière : Les clés pour générer des contacts pour votre appartement
Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *