Idée de création d’entreprise : cherchez à créer de valeur plutôt qu’à gagner de l’argent pour votre projet de business

Pour trouver votre idée de création d’entreprise, il faut avant tout penser à créer de la valeur. Et ce, que ce soit pour une idée de business classique ou une idée d’auto entrepreneur. Ceux qui échouent sont ceux qui cherchent en premier lieu à gagner de l’argent.

Pensez à créer de la valeur avant de chercher à gagner de l’argent !

Une idée de business qui fonctionne pour votre création d’entreprise.

Dans le Personal MBA , un des livre recommandés pour apprendre à créer une entreprise, Josh Kaufman parvient à mon sens à très bien conceptualiser le fonctionnement d’une entreprise, petite ou grande.

Ainsi, il y explique qu’une affaire qui fonctionne :

  • 1) Distribue quelque chose qui a de la valeur (Création de Valeur),
  • 2) à des gens qui le désirent ou en ont besoin (Marketing),
  • 3) à un prix qu’ils sont prêts à payer (Vente),
  • 4) D’une manière qui satisfait leurs attentes (Délivrer la valeur)
  • 5) En dégageant des profits suffisants pour en tirer un revenu et poursuivre les affaires (Aspects financiers).

Pour trouver une idée de création d’entreprise, la recherche de la création de valeur passe avant la recherche du gain d’argent.

Pour les créateurs de petites entreprises, les gens qui se mettent à leur compte, ou lancent un business à temps partiel en tant qu’auto entrepreneur, il est essentiel en recherchant l’idée du projet de penser à créer de la valeur avant de chercher à gagner de l’argent.

La création de valeur est l’étape n°1 des 5 étapes du processus « entreprendre » décrit ci-dessus, l’étape indispensable, celle qui constitue les fondations, et sans laquelle les 4 suivantes – toutes aussi optimisées qu’elles soient – ne tiendront pas debout !

J’ai tiré la même conclusion de tous les mini-business que j’ai créés, ou ceux que des connaissances ont créé et dont j’ai eu l’occasion d’observer minutieusement la dynamique : ceux où on cherche en 1er lieu à gagner de l’argent – et uniquement à gagner de l’argent – n’ont pas donné grand chose, ou n’ont généré un petit chiffre d’affaires que quelque mois. Comme par exemple un vieux site de comparatifs de produits où tout y passait à la va-vite (tv, gps, téléphone, pneus…), et qui n’avait pour seul objet que d’essayer de générer des commissions adsense…et que j’ai laissé à l’abandon depuis 2007. Mea culpa !

En revanche, il en a été tout autrement des businessla 1ère étape de création de valeur a été priorisée dès le départ. Ainsi, quand j’ai écrit mes livres, je le faisais avant tout par plaisir et je ne savais pas si j’allais en vendre un seul ou plusieurs milliers : j’ai d’abord cherché à écrire des livres de qualité, à créer de la valeur avant de penser à gagner de l’argent. Et c’est là que j’ai finalement gagné de l’argent sur la durée… C’est donc la clé pour créer une entreprise qui marche !

De même, quand j’ai créé ce blog, je n’ai pas cherché à gagner de l’argent, mais je me suis focalisé sur la fourniture d’un contenu de qualité. Aujourd’hui, si j’en crois son audience ou le succès de choses comme les demandes de parrainage caritatif (=quand un filleul me choisit pour parrain pour des ouvertures de comptes ou d’assurance-vie type boursorama, ing, ou binck etc., je m’engage à reverser la prime parrain à une association, le filleul gardant bien sûr quant à lui sa propre prime de bienvenue), je peux dire que de prioriser la création de valeur dès le départ a été encore là un choix pertinent.

value-for-money

La création de valeur bonifie votre idée de projet d’entreprise.

Quand vous créez de la valeur, les clients viennent naturellement. Et en plus, c’est moralement beaucoup plus confortable, car vous faites un deal gagnant-gagnant : vous leur apportez quelque chose que les clients considèrent comme ayant une réelle valeur et ils sont prêts à payer pour ça. N’est-ce pas une plus belle façon de créer une entreprise que – comme le font certains entrepreneurs à l’éthique douteuse – de partir en quête du « pigeon qui se lève tous les matins » !?

Donc n’oubliez pas, la création de valeur est la 1ère étape pour créer un business qui marche. Ne l’omettez pas dans votre processus de création d’entreprise pour aller trop vite vers la monétisation. Si vous avez bien pris en main les 4 premières étapes qui sont conceptualisées dans le Personal MBA, la 5ème étape (la finalité de l’entreprise, i.e la monétisation) suivra naturellement !

Le leitmotiv des entrepreneurs à succès pourrait ainsi être résumé de la façon suivante :

Chercher en permanence à mettre le plus de valeur possible entre les mains du plus de gens possible.

Les plus pointus d’entre vous pourront d’ailleurs noter que cette phrase peut sous-entendre/expliquer certaines des caractéristiques qui rendent des business plus faciles que d’autres, comme par exemple la scalabilité (c’est-à-dire en français la possibilité de le dupliquer « facilement » à grande échelle)…

D’ailleurs, en rappelant au passage qu’un bon investisseur doit raisonner en entrepreneur (et inversement un bon entrepreneur doit raisonner en investisseur), prenons pour étendre notre propos le cas d’un investisseur immobilier. Celui qui visera que le rendement locatif sans faire attention à la qualité intrinsèque du bien risque d’avoir plus de déconvenues que celui qui pensera d’abord à créer de la valeur pour ses locataires, par exemple en n’investissant uniquement dans des logements où à une époque de sa vie (étudiant, célibataire, couple sans enfant etc.), il aurait lui-même accepté – et même été heureux – de vivre…

Livres cités dans cet article :

70 idées de Business sur Internet : Découvrez ce Pack de 70 idées pour développer Votre Propre affaire sur le Web dès demain …

 

Idée de création d’entreprise : cherchez à créer de valeur plutôt qu’à gagner de l’argent pour votre projet de business
Notez cet article


3 thoughts on “Idée de création d’entreprise : cherchez à créer de valeur plutôt qu’à gagner de l’argent pour votre projet de business

  1. Jean-Philippe
    Bel article, encotre différent de ce qu’on voit parfois ailleurs.

    Je ne connaissais pas le livre Personal MBA. Mais avec ma mentalité d’entrepreneur qui m’a toujours titillé (mais que je ne n’ai malheureusement à ce jour jamais satisfaire, même par des moyens détournés – contrairement à Julien), je crois que je vais m’y atteler 😉

    Répondre
  2. Laurent
    Intéressant point de vue, que je partage!
    Bien souvent, on veut mettre la charrue avant les boeufs, les bénéfices avant le travail pour y parvenir.
    J’ai appris une pratique, dans laquelle on nous enseignait de faire les choses en oubliant le but, la volonté de profit, mais en se concentrant juste sur l’acte à réaliser, le travail bien fait pour lui-même, sans attente de résultat, de profit, de remerciement.
    J’essaie de faire cela dans mon boulot d’infirmier libéral…et je le dis tout le temps : si on travaille bien, les gens nous appelleront, oublions la peur de la concurrence (qui est parfois féroce), les doutes (on ne sera jamais parfait, et il y aura toujours quelque chose qu’on aura raté), l’excès de confiance (ne pas se croire arrivé à un sommet parce que tout semble bien aller et rester humble), et essayons de faire chaque chose comme si c’était la première et la dernière. Sans négliger les détails, sans non plus s’en encombrer excessivement. Bref, déployer son expérience, tout en n’oubliant pas l’esprit du débutant.
    J’ai eu des collègues qui croyaient que ça marche en créant de la dépendance des gens vis à vis d’eux, en ayant une vision territoriale, où tout devient un chiffre, quelque chose à gagner ou perdre. J’ai fini par arrèter avec eux car j’étais devenu aussi un chiffre, encombrant (oui, je suis un gros morceau mais je suis partageur!).
    Je crois que c’est tout le problème du monde économique moderne et la remise en cause du capitalisme qui se joue-là : créer de la valeur, sans en faire un objet mort et mesurable, mais apprendre à la voir comme un organisme vivant et dynamique (avec tout ce qui nous échappe et qu’on ne peut contrôler, devant lequel on doit savoir s’incliner).
    Et quelque part, il faut apprendre à avoir une vraie confiance dans le vivant.
    Merci pour ce partage.
    Répondre
  3. David Sertillange
    Ce que tu dis se rapproche des méthodes de création d’entreprises dites « Lean StartUp » et « Effectuation », où on essaie d’abord de trouver un besoin, puis ensuite de le monétiser. Tout est très centré sur le client et ce qu’il veut.

    En répondant à un besoin, on crée de la valeur pour les clients. La monétisation vient ensuite naturellement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *