Point sur les produits de défiscalisation fin 2009 permettant de réduire ses impôts payés en 2010


Je rappelle ici que tous les avantages fiscaux sont donnés en contrepartie d’une prise de risque. Plutôt que de s’en tenir à cette mise en garde souvent précisée sur de nombreux sites sans aller plus loin, je tirerais personnellement de cette phrase une conclusion : pour moi, toute réduction d’impôts inférieure à 30% du montant de l’investissement est, dans le contexte actuel d’environnement économique incertain, insuffisante : exit donc par exemple les FCPI classiques qui se limitent à 25% et dont les frais souvent à plus de 3% par an rabotent une partie de l’avantage fiscal.

Mes placements défiscalisants préférés à fin 2009 sont par ordre décroissant d’intérêt :

1. Les SOFICA, permettant une réduction d’impôts de 48%du montant investi, tout en effectuant une diversification (cinéma/audiovisuel) par rapport avoirs communément placés dans un patrimoine. cf principe détaillé de l’investissement en sofica et le rendement des placements en sofica. La seule nouveauté en cette année 2009, est que la variante 8 ans à capital garanti a disparu, et que seule la variante Sofica 5 ans capital non garanti perdure (qui était toutefois celle que je privilégiais).

2. Le FIP Corse qui permet une réduction d’impôts de 50% du montant investi. Mon sentiment n’a pas change à ce sujet depuis cet article d’analyse de l’intérêt de l’investissement en FIP Corse


3. Dans une moindre mesure et pour une part de quelques % du patrimoine seulement, les SCPI Scellier dans leur variante Scellier social. La réduction d’impôts est de 31% à 37%, étalée sur 12 à 15 ans (contrairement aux 2 investissements précédents où elle est intégralement imputée l’année de la souscription) selon la date prévisionnelle de liquidation de la SCPI Scellier. L’investissement en immobilier neuf est cher actuellement, et les SCPI prennent des frais (mais peuvent en contrepartie avoir un pouvoir de négociation dû au volume). Mais si la règle de la réduction Scellier change dès 2010 (20% de réduction sur les 9 premières années contre 25% pour un investissement en 2009), vous profiterez via vos SCPI de la réduction 2009 maximum (c’est la date d’achats de parts qui fait référence dans le cas d’un achat de parts de SCPI contrairement à un investissement en direct en maison ou appartement Scellier où c’est la date de livraison), et la SCPI ayant 2-3 ans pour constituer son patrimoine, elle profitera peut-être de meilleurs prix, les programmes devenant de facto plus difficiles à écouler pour les promoteurs auprès des particuliers. A noter par ailleurs que parmi ces 3 propositions de placement de défiscalisation, les SCPI Scellier sont le seul qui peut être souscrit à crédit. 3 SCPI Scellier Social sont disponibles actuellement :

  • Elysées Residence 5, 37% de réduction sur 15 ans, investissement minimal 30 000 €
  • Primo 1, 31% de réduction sur 12 ans, investissement minimal 4 800 €
  • Renovalor2, 31% de réduction sur 12 ans, investissement minimal 20 000 €. A noter que celle-ci se concentre en priorité à des programmes de Rénovation Scellier ancien
  • Point sur les produits de défiscalisation fin 2009 permettant de réduire ses impôts payés en 2010
    Notez cet article


    5 thoughts on “Point sur les produits de défiscalisation fin 2009 permettant de réduire ses impôts payés en 2010

    1. webmaster Poster auteur

      Actualisation : La réduction Scellier devrait être maintenue à 25% en 2010, y compris pour les bâtiments non-BBC. ceci tempère ma remarque sur les SCPI (en comparaison à l’investissement Scellier direct ), et la reporte à la fin 2010…

      Répondre
    2. louis degesnes

      Cette liste de placements intéressants pour réduire les impôts est-elle exhaustive ?

      Répondre
    3. webmaster Poster auteur

      Bonjour Louisn

      Elle est exhaustive si on se limite aux produits d’investissement grand public. A titre d’exemple, l’investissement en direct dans une PME dont les revenus seraient garantis type centrale photovoltaïque, ne rapporte que 25% de réduction d’impôts, mais resterait néanmoins très intéressant étant donné les risques qui sont très faibles sur les 20 ans d’obligation d’achat lorsque le projet est lancé.

      Ceci dit je verrais cet exemple moins comme un investissement grand public, donc ne l’ai pas précisé dans cet article.

      De même, je n’ai pas abordé ici le One Shot ou Girardin industriel bien que la rentabilité soit supérieure à 25%

      Répondre
    4. ClementP

      Au sujet des SCPI scellier, le placement m’intéresse car l’immobilier apporte des garanties et je trouve le format SCPI est assez accessible. Mais qu’en est il de la durée du placement ? Quelles sont les incertitudes sur la durée de constitution du patrimoine, celle de location (il me semble que la durée minimale de location s’applique à chaque immeuble) et de dissolution ? Si l’on fait une opération à crédit un investissement en SCPI de rendement n’est il pas plus rentable ? J’ai essayé de comparer les 2 projets avec des simulateurs qui calculent les TRI (sur http://www.primaliance.com) et on se demande si payer des impôts ne devient pas plus rentable !!

      Répondre
    5. Malraux immobilier

      Pour les SCPI Fiscales il faut être prudent sur le Scellier. Les réductions fiscales sont peut être alléchante mais la rentabilité peut être réduite (aux alentours de 3% par pour les meilleurs). Il faut donc favoriser les SCPI qui investissent en centre ville ce qui est le cas des SCPI malraux

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *