Nominatif administré ou nominatif pur : les avantages

Placer ses actions au nominatif, administré ou pur, est possible sur votre PEA ou votre compte-titre. C’est une alternative classique à la formule habituelle où nos titres sont dits au porteur. Le nominatif administré est un peu plus souple que le nominatif pur. Quelques entreprises françaises, listées ci-après, octroient des avantages à leurs actionnaires quand leur action est détenue au nominatif administré en PEA, ou au nominatif pur.

Lorsque vous ouvrez un compte-titre ou un PEA, quand vous achetez une action par l’intermédiaire de l’interface, elle sera placée au porteur. Vous êtes connu de votre intermédiaire financier, mais votre identité restera opaque pour la Société dont vous détenez les actions. Pour que celle-ci vous connaisse, il faut détenir vos titres au nominatif. Il y a 2 formes de nominatif : le nominatif pur et le nominatif administré.

Le nominatif pur : un intérêt limité.

Au nominatif pur, vos titres sont répertoriés directement dans le registre de l’entreprise émettrice des actions. Il n’y a aucun intermédiaire financier entre vous et la Société. Outre le fait d’être connu comme actionnaire de l’entreprise par cette dernière (le but premier de l’inscription des titres au nominatif), les avantages qu’on donnait souvent à la détention des titres au nominatif pur étaient l’absence de droits de garde d’une part, et des frais de transaction limités d’autre part.

Mais à l’heure actuelle, où un broker en ligne performant ne vous facturera aucun droit de garde et aura des frais de courtage très réduits, cet avantage ne tient plus.

En revanche, les inconvénients liés à la détention de votre action au nominatif pur existent quant à eux toujours. D’une part, il sera plus difficile de passer vos ordres en temps réel à la seconde comme avec un courtier en ligne. D’autre part, plutôt que de recevoir un Imprimé fiscal Unique (IFU) de votre intermédiaire financier, vous devrez déclarer vous-même les éléments concernant vos titres détenus au nominatif pur un par un. Si vous commencez à en détenir un certain nombre, vous risquez fort de vous arracher les cheveux au moment de votre déclaration annuelle auprès des services fiscaux (En outre, vous aurez l’annexe 2074 à remplir en plus). Enfin, combiner  détention de vos actions au nominatif pur et inscription de celles-ci en PEA relève de la gageure

Le nominatif administré : le meilleur compromis entre les 2 mondes.

En plaçant vos actions au nominatif administré, vous êtes également identifié aux yeux de l’entreprise dont vous possédez les actions. Vous aurez donc droit aux avantages proposés aux actionnaires qui inscrivent leurs titres au nominatif quand il y en a : droit de vote double, dividende majoré, avantages en nature etc.

En revanche, vous conservez votre intermédiaire financier. Vos titres au nominatif administré sont visibles, comme vos titres au porteur, sur l’interface de gestion en ligne de votre courtier. Logiquement, nominatif administré et PEA sont aisément compatibles. Bref, la plupart des inconvénients listés ci-dessus et relatifs au nominatif pur disparaissent.

Selon les courtiers et banques, le passage de vos titres au nominatif administré peut être gratuit ou payant. Pour passer vos actions au nominatif administré, il faut en faire la demande formelle auprès de votre intermédiaire. Cela demande quand même un soupçon de formalisme et ne vaut pas le coup d’être effectué si vous comptez gardez vos actions seulement un ou deux mois. À réserver donc aux actions que l’on envisage de détenir plutôt à long terme.

Liste des entreprises réservant des avantages à leurs actionnaires ayant inscrit leurs titres au nominatif (administré ou pur).

Les principales entreprises françaises qui versent un dividende majoré de 10% après 2 ans de détention au nominatif (pur ou administré) sont :

  • Air Liquide
  • EDF
  • L’Oreal
  • Lafarge
  • Seb
  • Engie
  • Crédit Agricole

D’autres entreprises donnent des avantages en nature ou une réduction sur leurs prestations. Parfois, elles l’offrent également quand on a les titres au porteur et qu’on envoie un justificatif, mais il faut alors plus d’actions que si celles-ci étaient inscrites au nominatif.

Par exemple, actuellement Accor offre à ses actionnaires la carte de fidélité Gold (en théorie, lorsqu’on n’est pas actionnaire,  il faut dormir plusieurs dizaines de nuit par an dans un hôtel Accor pour l’obtenir). Avec sa carte, selon la chaîne d’hôtel, vous avez droit à une boisson gratuite de bienvenue, l’accès à des extensions d’horaires (arrivée en matinée, ou départ tardif), des privilèges pour les réservations de chambre en périodes tendues etc.

Or, Accord donne cette carte aux actionnaires de son club actionnaire à partir d’1 action si elles sont inscrites au nominatif et seulement à partir de 50 actions si elles sont au porteur.

D’autres entreprises vous donneront des avantages en nature : réduction sur leur produit (ex : champagne Lanson BBC, Compagnie des Alpes, Orange etc.), invitation à des visites de sites ou à des événements. Ainsi, si vous investissez dans une entreprise et envisagez de garder son action longtemps, il peut être intéressant de voir ce que son club actionnaires propose comme avantages à ses adhérents et si l’inscription des titres au nominatif administré offre en ce sens un plus.

Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *