Quel placement pour ses enfants : tout sauf le livret A !

Le meilleur placement de l’argent de vos enfants ?

Placement de l’argent des enfants sur le Livret A : la majorité a tord !

Quand on veut donner de l’argent à Noël aux enfants, quel est le meilleur placement ? Ce que tout le monde fait, c’est de leur mettre l’argent sur leur livret A ou de le donner en billets.

Placement de l'argent d'un enfant sur Livret A

Mais le placement préféré pour l’argent d’un enfant reste le Livret A.  Que ce vous ayez d’ailleurs donnée cet argent à vos enfants, neveux, nièces etc. Et évidemment, c’est sûrement la plus mauvaise idée qu’on peut avoir.

Après l’article sur les femmes qui investissent, intéressons-nous cette fois aux placements des enfants…

Pourquoi le livre A est un mauvais placement pour un enfant ?

Parce que déjà, le Livret A ne couvre pas l’inflation. On nous annonce autour de 1% actuellement pour un Livret A qui rémunère 0,5%.

De plus, l’inflation telle qu’on l’entend n’est pas la vraie inflation en fait, c’est à dire que je l’ai expliqué plus en détail dans une autre vidéo.

En effet, quand on prend la définition de l’Insee, l’Insee dit, pour évaluer le taux d’inflation, on utilise L’indice des prix à la consommation IPC. Cette mesure n’est pas complète, le phénomène inflationniste couvrant un champ plus large que celui de la consommation des ménages.

D’ailleurs, on a tous vu l’augmentation des actifs, que ce soit immobilier, actions, etc. avec les impressions de monnaie qu’il y a pu avoir ces dernières années. Donc, en fait, vous mettez aujourd’hui 300 euros sur le livret A de votre enfant, votre neveu, etc.

Le jour où il pourra l’utiliser, il aura vraisemblablement au moins 18 ans. Sur une durée aussi longue, le placement de votre enfant va être rongé par l’inflation se son argent a été déposé sur un Livret A

L’argent de votre enfant rongé par l’inflation : un mauvais placement !

Si donnez 300 € à un enfant de 5 ans et qu’ils sont placés sur un Livret A, c’est exactement comme si vous lui donniez 150 euros et que vous mettiez 150 euros à la poubelle.

Et encore, je suis gentil quand je fais ce découpage-là. Donc finalement, c’est ce que tout le monde fait mais ce n’est pas le plus pertinent. Mettre de l’argent sur le livret A de jeunes enfants à qui on veut leur donner de l’argent est une piètre décision de placement financier.

Des placements plus pertinents pour les enfants.

Alors, qu’est ce qui est plus pertinent ?

Des pièces d’or pour l’argent donné aux enfants.

Plus pertinent, 300 euros finalement, c’est le prix d’un Napoléon en or. Un Napoléon en or, ce sera plus pertinent finalement que le Livret A.

Placement en bourse pour l’argent des enfants.

La logique, c’est de  donner des actions aux enfants comme placement de leur argent. Je sais que les gens sont un peu frileux en France par rapport à la Bourse, et que ça va leur faire bizarre d’entendre ça.

Compte-titre comme placement pour les enfants.

Un compte-titre avec un ETF pour placer l’argent des enfants

Un enfant peut avoir un compte titres donc on peut mettre un ETF. On ne peut pas ouvrir un PEA pour un enfant mineur, mais on peut lui ouvrir un compte titre ordinaire…

On peut mettre en ETF dessus, donc il y a un panier d’actions. Un ETF World représentatif de l’ensemble du marché mondial peut être une bonne idée

Un compte-titres avec des actions solides pour un enfant. Voire des actions au nominatif.

On peut éventuellement leurs acheter des actions qui ont été historiquement stables. Il est même possible d’acheter pour un enfant des actions au nominatif d’entreprises comme Air Liquide.

C’est souvent dans les familles un peu “riches” des choses qui se sont fait de génération sur la génération précédente.

La bourse : n’est-ce pas un placement trop risqué pour placer les économies d’un enfant ?

Même s’il y a des krachs boursiers, c’est de la volatilité. Il faut bien penser que si l’enfant  a 4 ans aujourd’hui, c’est dans 16 ans qu’il risque d’en avoir besoin. En 16 ans, même s’il y a des krachs normalement, sur une durée aussi longue, il y a de bonnes chances que la bourse monte !

Surtout si vous ne l’achetez pas en pleine bulle l’action ou le panier d’actions.

Des actions pour le placement de l’argent de l’enfant via une assurance-vie.

Cet achat d’actions ou d’ETF pour placer les économies de l’enfant peut également être fait via une assurance-vie. L’inconvénient d’ouvrir des assurance-vie, l’inconvénient par rapport au compte titres, c’est qu’il y aura un peu de frais de gestion prélevés chaque année.

Le PER pour un enfant mineur qui vous permet de défiscaliser : la niche fiscale !

Et enfin, petite nouveauté, actuellement, il y a une niche fiscale – je ne sais pas combien de temps elle va tenir. Vous savez, il y a le PER (Plan Épargne Retraire) qui a été mis en place il y a quelques mois.

Donc, on a des PER assurance-vie qui sont sorties. Avec un PER ouvert par un adulte, vous défiscalisez ce que vous mettez à l’entrée en le déduisant de vos revenus. Donc, finalement, vous obtenez une réduction d’impôts à hauteur de votre tranche marginale multipliée par le montant de vos versements.

Par contre, vous repayez la fiscalité en temps marginal d’imposition à la sortie sur le capital et vous payez actuellement la flat tax (ou l’impôt qui aura à cette époque-là) sur les plus-values. Donc, c’est un placement qui est intéressant plutôt si vous êtes dans une tranche marginale d’imposition  assez élevée et que vous pensez le sortir à une tranche marginale d’imposition plus faible. Même sans ce delta de tranche marginale entre entrée et sortie, vous avez l’argent équivalent à l’économie d’impôts qui va travailler. C’est en quelque sorte l’équivalent d’un prêt à taux zéro par le fisc.

Petite nouveauté par rapport à avant :et les anciens PERP :

  • 1. Vous pouvez sortir en capital contrairement aux anciens PER où seule la sortie en rente était possible.
  • 2. En sus de la prise de retraite, l’achat de la résidence principale autorise désormais à liquider le PER.

Placer l’argent de votre enfant en lui ouvrant un PER, défiscaliser à votre taux marginal, et l’enfant pourra clôturer son PER pour se servir d’apport pour sa résidence principale achetée jeune.

C’est ça qui change vraiment, l’évènement pour débloquer. Et en fait, vous pouvez ouvrir un PER pour vos enfants en déduisant les sommes de vos revenus, donc à votre tranche marginale.

Et donc, l’enfant aura un PER déblocables pour l’achat de sa résidence principale. Donc, en plus, ça fait une sorte de pacte adjoint. Vous placez l’argent donné à votre enfant sur le PER que vous lui avez ouvert à son nom. Et, vous savez à l’avance qu’il ne pourra pas  cramer l’argent donné pour l’utiliser au casino !

En effet, quand il sera majeur, au moment du déblocage, ce sera forcément pour acheter sa résidence principale qu’il pourra disposer des fonds. Et comme il sera vraisemblablement en début de carrière, son taux marginal d’imposition sera donc encore faible. Donc c’est quand même particulièrement avantageux à tous les niveaux, si vous avez un taux d’imposition marginal élevé, d’ouvrir un PER pour votre enfant et d’y placer des actions ou EFT actions.

Une niche durable ?

Ça existe a priori toujours cette année. Je ne suis pas sûr que ça tienne pendant 15 ans, mais en tout cas, actuellement, c’est le cas. D’ailleurs, il y a pas mal de conseillers en gestion de patrimoine ou de conseillers fiscaux qui conseillent de regarder ça pour ceux qui ont un TMI assez haut…

Voilà parmi les pistes de placement autres que le Livret A quand vous voulez donner de l’argent à des enfants, , à vos neveux et petits enfants pour Noël par exemple, ou pour un anniversaire. Les économies des enfants pourra ainsi mieux fructifier, et aussi préserver leur pouvoir d’achat sans être rongées par l’inflation

investir l'argent des enfants

Les livres d’investissement de Julien Delagrandanne :



Le livre de Julien Delagrandanne à offrir à vos ados, jeunes diplômés entrant dans la vie active… pour les initier aux joies du business, de la gestion financière et de l’investissement :

Des leçons de sagesse et de business distillées sous la forme d’une fiction plaisante à suspense, avec la rencontre d’un mentor inspiré de Warren Buffett…

4.7/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.