La meilleure façon de reconnaître un investissement douteux, une arnaque, ou une escroquerie

Investissements dans les manuscrits, dans les diamants, dans les terres rares, options binaires, défiscalisation DOM-TOM fictives, et autres pyramides de Ponzi. Au gré des modes, nombreux sont les épargnants qui au pire se sont fait arnaquer, et au mieux ont effectué des placements douteux aux rendements bien moindres (et souvent négatifs) que ceux annoncés. Mais comment identifier ces investissements peu recommandables ou autres escroqueries avant de les effectuer pour se prémunir de telles infortunes ?

 

Les signaux d’alertes pouvant faire craindre un placement de type arnaque ou escroquerie. Comment identifier un investissement frauduleux ?

 

  • 1. Le placement est atypique.

Qu’ont en commun les investissements dans les manuscrits, les terres rares, les diamants ? Ce sont des investissements atypiques. D’ailleurs, le commercial qui vous appelle vous laisse entendre que si vous lui en achetez, vous serez un privilégié, une sorte d’initié.

L’avantage pour les arnaqueurs est que ces produits sont non cotés. Ils ne disposent souvent pas d’un cours officiel, contrairement à une action en bourse par exemple. Et vous-mêmes ne pouvez pas vous imaginer intuitivement un ordre de grandeur de sa valeur, comme pour un bien immobilier par exemple.

Bref, vous aurez des difficultés logiques à savoir quel est leur juste prix. En général, les vendeurs de l’investissement tendance escroquerie en profitent pour vous le vendre bien trop cher. Et encore, cela c’est dans les meilleurs des cas, car parfois il y a derrière en sus une pyramide de Ponzi (voir point 3). Ou des montages fictifs comme avec certaines défiscalisations Girardin Dom-Tom, avec des panneaux solaires qui n’ont en réalité jamais existé.

  • 2. Le levier peut être énorme.

Avec ce type de placements douteux, on ne peut pas parler d’investissement frauduleux dans la forme. Mais c’est plutôt que ces placements ne devraient pas être mis dans les mains des particuliers à qui on laisse prendre un levier énorme (en espérant qu’ils commenceront par gagner pour se laisser griser), et qui apprendront très vite que le levier est une arme à double tranchant qui joue dans les 2 sens. On peut ranger dans cette catégorie des produits ou placements vendus avec une politique commerciale agressive comme le forex, les CFD ou les options binaires.

  • 3. Le rendement annoncé est élevé sans qu’on sache trop d’où il vient.

Le rendement annoncé est très élevé, parfois garanti. Le seul hic, c’est qu’on ne comprend pas trop comment il est généré. Souvent, quand c’est trop beau pour être vrai, c’est qu’il y a un loup. Peut-être une énième pyramide de Ponzi ?

La pyramide de Ponzi est un système d’escroquerie de placements, où les rendements anormalement élevés promis aux investisseurs de la première heure sont servis en piochant dans l’épargne collectée chez les nouveaux investisseurs, et ainsi de suite.

Le système tient debout tant que le nombre de souscripteurs augmente. Puis vient le jour où l’on n’arrive plus à en recruter de nouveaux et où l’on ne peut donc plus logiquement servir les rendements annoncés : c’est là que la machine se grippe et qu’en général les initiateurs du montage filent à l’anglaise avec le magot. Parmi les pyramides de Ponzi célèbres de l’histoire récente, on peut citer Bernard Madoff (mais il y en a plein d’autres moins célèbres car effectués à une plus petite échelle, régionale par exemple)

Plusieurs systèmes d’escroquerie, avec diverses originalités, en sont dérivés. Mais le moteur de l’arnaque reste toujours ce système de vente pyramidale.

  • 4. Quand on fouille un peu, on constate que la Société qui vend le placement de type arnaque a tendance à se cacher.

La Société est immatriculée à l’étranger, ou elle n’a pas de bureaux physiques en France mais une simple boîte postale. De plus, elle ne publie pas ses comptes.

Autant de signaux alarmants, car c’est souvent une caractéristique communes des Sociétés proposant des placements frauduleux. Il est en effet beaucoup plu facile de filer en douce quand on n’a pas pignon sur rue…

À noter que pour s’acheter une crédibilité, elles s’offrent parfois des publicités sur des chaînes comme BFM TV. On peut en voir ainsi actuellement sur les investissements en diamants. Un argument que ne manquera pas d’utiliser le commercial pour vous convaincre du fait que ce placement douteux est vendu par une Société sérieuse et bien établie… Sauf que cette publicité n’est justement qu’un écran de fumée qui cache la réalité...

On est 100% sûr d’être en face d’au mieux un placement médiocre, et au pire d’une arnaque quand…

À votre avis ?

Un indice : on peut résumer ça en une phrase.

En fait, c’est assez simple, la réponse est :

… Quand vous êtes démarché individuellement (par téléphone par exemple).

Quand vous êtes démarché individuellement, cela sera en effet au mieux un investissement au rendement futur médiocre (et vraisemblablement qu’il y aurait beaucoup mieux à faire ailleurs le jour où vous investissez). Un bon placement n’a en effet pas besoin de commercial pour se vendre.

Comme vous vous méfieriez d’un vendeur au porte à porte qui reviendrait insister tous les 2 jours à votre sonnette pour que vous lui passiez commande, dites-vous que plus la démarche commerciale est individualisée et coûteuse pour la Société qui vend, plus vos craintes sont fondées. Un démarchage par rendez-vous physique ou par téléphone justifie donc une méfiance supérieure à un simple e-mail. Mais l’agressivité commerciale élevée dans un e-mail doit aussi appeler à votre vigilance.

On voit que beaucoup de placements à faible rendement futur (et souvent au risque sensiblement plus élevé que celui annoncé) sont aujourd’hui vendus comme ça : de l’immobilier en Pinel packagé au crowdfunding dans les énergies renouvelables ou l’immobilier. Alors qu’en général ils généreront in fine un rendement médiocre voire une perte.

Et au pire, cette agressivité commerciale et ce démarchage individuel seront mis au service d’une arnaque ou d’une escroquerie.

Dans une moindre mesure, vous remarquerez que les placements médiocres, même si ne ce sont pas arnaques, comme les Sofica, les FCPI et FIP IR (je mets quand même un peu à part le cas particulier des FIP CorseP), ou les produits structurés distribués dans les assurance-vie (type vous gagnez x% si un indice de marché – au mieux connu, au pire opaque – est au-dessus de tel niveau à tel date, avec une protection partielle à la baisse etc.) sont souvent promus à grand renfort de brochures sur papiers glacés qu’on vous envoie. S’il y a autant d’argent à mettre dans le marketing, dites-vous que c’est probablement que les intermédiaires se servent confortablement en commissions.

Donc en résumé, quand vous êtes démarché pour un placement ou un investissement, méfiance !

Note : pour rendre à César ce qui appartient à César, je remercie Philippe Proudhon qui est le premier à m’avoir fait remarquer que le simple démarchage commercial suffisait à caractériser spécifiquement un investissement au mieux médiocre, au pire très douteux. Philippe est l’auteur de plusieurs livres, que vous pouvez voir ci-dessous.

Investir dans l’immobilier depuis chez soi

S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires: Détecter les avantages concurrentiels et investir dans les sociétés vraiment rentables

Stratégies pour devenir rentier en dix ans

La meilleure façon de reconnaître un investissement douteux, une arnaque, ou une escroquerie
4.7 (93.33%) 3 votes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *