Classement des meilleures solutions pour réduire ses impôts.

Comment défiscaliser ? En cette fin d’année, beaucoup de particuliers cherchent avidement la meilleure façon de réduire leurs impôts.  En la matière, il n’y a pourtant pas de solutions miracles. Voici notre classement sans langue de bois selon la manière envisagée pour réduire la douloureuse fiscale. Nous avons attribué une note sur 20 à chaque méthode de défiscalisation selon qu’elle est pertinente ou qu’il s’agit d’un piège…

 

Top 10 des moyens pour réduire ses impôts.

1. Le déficit foncier. 17/20

Vous pouvez relire à ce titre l’article, qui même s’il commence à dater, est toujours d’actualité Le déficit foncier, dernier moyen de défiscalisation efficace ?

Il faut toutefois bien comprendre le mécanisme, cf. l’erreur n°2 mentionnée dans cet article.

Et si vous voulez en profiter souvent et pas seulement ponctuellement une année, il va falloir enchainer les achats immobiliers locatifs

Néanmoins, avec le déficit foncier, vous ne surpayez rien et n’empilez pas les frais. Donc c’est un moyen défiscalisant assez efficace pour réduire ses impôts.

2. Le Pinel sans promoteur (en achetant un terrain et faisant construire une maison dessus). 14/20.

Les promoteurs se gardant in fine l’avantage fiscal dans leur poche en gonflant  le prix des biens qu’ils vendent, c’est la seule façon de ne pas surpayer le bien.

3. Les Sofica dans le cas où vous avez achetez en parallèle des actions sur un compte-titres. 11/20

Voir la mise à jour 2017 de l’article Avis sur les Sofica.

4. Les FIP Corse. 10/20

Voir l’article Avis sur les FIP Corse

5. Les groupements forestiers. 10/20

Seulement 18% de réduction d’impôts et des frais assez élevés, mais les forêts ayant tendance à s’apprécier, cela permet de compenser en partie

5. ex aequo : Les Sofica dans le cas où vous n’investissez pas par ailleurs en actions étrangères sur un compte-titre ordinaire. 9/20

Voir la mise à jour 2017 de l’article Avis sur les Sofica.

6. Le Malraux en direct. 8/20

Très cher à l’achat sur une opération packagée. Mais au moins, le bien obtenu en sortie sera en général d’une meilleure valeur patrimoniale qu’un Pinel…

7. Le Pinel Classique par promoteur.  7/20

cf. ce qu’on expliquait au point n°2…

8. Les FCPI ou FIP Classique.  6/20

Seulement 18% de réduction d’impôts, des frais de gestion annuels élevés (4%), une durée de blocage longue (en pratique 8 ans en moyenne) et des contraintes d’investissement sur les entreprises choisies pour les gérants. Un mauvais cocktail pour le gérant.

9. Le Girardin industriel ou immobilier. 5/20

Entre éloignement qui empêche de contrôler et risque important de requalification fiscale 2-3 ans après, un plan à éviter.

9. ex aequo Le Censi-Bouvard. 5/20

Cumule les inconvénients du Pinel par promoteur avec ceux de la résidence service. De plus, quand on achète en neuf en résidence services, le régime LMNP est en principe plus avantageux que le Censi-Bouvard. Bref, tout faux de A à Z !

10. Les SCPI fiscales (Pinel, Malraux, déficit foncier…) 4/20

On rajoute aux régimes de défiscalisation ci-dessus déjà critiqués :

  •  De nouveaux frais de gestion à des frais déjà élevés.
  •  Une non-maîtrise de la date de vente (systématiquement effectuée par la SCPI après une durée prédéterminée) qui peut entrainer un impôt sur la plus-value élevé (Malraux, déficit foncier) qui fait reperdre en sortie plus que l’avantage fiscal. Ou une vente à un moment inopportun du marché immobilier (Pinel)

Conclusion sur ce classement des moyens de défiscalisation.

On voit que peu de solutions obtiennent la moyenne, et parmi celles qui l’obtiennent certaines sont très proches de la moyenne… Dans beaucoup de cas, il est plus judicieux d’un point de vue financier et rationnel (et donc plus rentable d’un point de vue d’investisseur sérieux) de simplement payer vos impôts, plutôt que de céder aux sirènes du produit qu’un commercial vous propose.

Tous ne sont pas égaux dans leurs catastrophisme, mais rappelez vous quand même de la meilleure façon de reconnaître un investissement douteux. Beaucoup des placements défiscalisant cités dans la liste ci-dessus répondront au critère que nous identifions pour caractériser cet investissement douteux.

Classement des meilleures solutions pour réduire ses impôts.
Notez cet article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *