Les nouveautés en 2021 en immobilier locatif : HCSF 2021, et pas grand chose d’autres…

En 2021, le HCSF qui s’ajuste et pas grand chose d’autre question nouveautés sur l’immobilier locatif.

En dehors du HCSF, le Haut Conseil à la Stabilité Financière qui a changé à la marge ses recommandations pour les crédits immobiliers en 2021, nous avons en ce début d’année moins de nouveautés à lister dans cette traditionnelle rubrique de début d’année. Il faut dire que ceux qui nous gouvernent ont eu quelques autres chats à fouetter…

HCSF 2021

Rappel des recommandations du HCSF version 2020 :

  • Des durées de remboursement s’étalant sur 25 ans maximum,
  • et un « taux effort » (ou taux d’endettement) limité à 33%.
  • Les banques ont la possibilité de déroger à ces règles, mais dans la limite de 15% des volumes totaux des prêts. Parmi ces dérogations, les trois quarts devaient être réservés à des primoaccédants.

Mettons-les désormais en regard des nouvelles recommandations du HCSF pour 2021 :

  • Le taux d’endettement maximum sera de 35 % pour 2021, contre 33 % en 2020.
  • La durée maximale des crédits sera de 27 ans en 2021 contre 25 ans en 2020. Ces extension a 27 est possible en cas de gros travaux ou d’achat dans le neuf. Dans l’esprit, on peut supposer que c’est pour tenir compte de 2 ans de différé d’amortissement éventuel dans ces 2 cas-là.
  • Les banques pourront cette fois déroger à ces critères pour 20 % des dossiers de financement en 2021, contre 15 % en 2020. La part réservée aux primo-accédants n’a pas encore été annoncée. Mais Bruno Le Maire a évoqué « une priorité absolue pour les primo-accédants », ce ne devrait donc pas être mieux pour les investisseurs locatifs que précédemment.

Jusque-là, cela semble tendre vers le mieux, et être une légère “bonne nouvelle”. Malheureusement, Bruno Le Maire a annoncé que ce qui n’étaient jusque-là que de fortes recommandations, deviendra contraignant pour les banques à partir de juillet 2021.

Or, si les banques avaient certes en 2020 resserré le robinet du crédit, toutes n’appliquaient pas stricto sensu ces recommandations. L’un dans l’autre, ce changement des règles énoncés par le HCSF devrait donc être mon sens au mieux neutre et probablement légèrement négatif dans l’attribution des emprunts immobiliers.

Ma prime Rénov’

Le dispositif Ma Prime Renov’ qui accorde des aides pour les travaux d’isolation énergétique, s’élargit. Elle s’adressera désormais à tous les propriétaires, quel que soit leur niveau de ressources, et qu’il soient bailleurs ou propriétaires occupants. Le site du gouvernement à ce sujet vous donnera les détails.

APL

Prévue plusieurs fois puis reportée, le fait que les APL deviennent contemporaines des revenus perçus est acté au 1er janvier 2021.

Perspectives du marché immobilier pour 2021.

Même si je recommande d’arrêter d’écouter les prévisions économiques des experts qui foisonnent chaque début d’année, outre les éléments listés, j’évoque mon sentiment sur le marché immobilier pour l’investisseur locatif en 2021 dans la vidéo ci-dessous.

 

 

Les livres de Julien Delagrandanne :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.