L’investissement en cryptomonnaies : mise au point sur ma position !

L’investissement en cryptomonnaies et le bitcoin : je n’y crois pas, mais j’en ai quand même ! (un peu)

 

Les lecteurs de mes livres de bourse ou de mes livres d’immobilier présupposent ma position sur l’investissement en cryptomonnaies quand j’échange avec eux. Ils savent que j’étais plutôt émis des conseils de méfiance vis-à-vis de ces actifs, et donc présupposent que j’ai investi dans aucune.

S’ils n’ont pas totalement tort sur certains points, c’ en fait un peu plus subtil que ça. L’occasion donc de faire une mise au point sur ma position sur les cryptomonnaies et l’intérêt ou non d’en posséder dans son patrimoine.

Transcript

Ma position sur les cryptos et le bitcoin peut paraître surprenante.

Bonjour à tous les lecteurs du blog Mes investissements ou de mes livres. Alors, une fois n’est pas coutume,  je vais faire un petit point sur l’investissement en cryptomonnaies et je vais vous expliquer pourquoi je n’y crois pas ou peu. Et pourquoi j’en possède malgré tout quand même un peu. Donc peut être de quoi vous surprendre !

Pas un gros fan des cryptos et du bitcoin : pourquoi ?

Bon effectivement mes lecteurs savent que je ne suis pas un gros investisseur en cryptomonnaie ni un fan de l’investissement en cryptomonnaies. Il y a plusieurs raisons :

  • La première, c’est sur le côté  remplacement de monnaie ultime, le bitcoin vu comme une sorte d’or numérique. Donc, pour le moment, pour moi, le bitcoin n’a pas forcément acquis son statut de monnaie de remplacement puisqu’il est trop volatil. L’or, par exemple, l’une de ses caractéristiques principales est de conserver sa valeur ajustée de l’inflation en fait.

Une pièce d’une once d’or achetait une vache en 1850, en 1930 ou en 2010, par exemple. De même, un Napoléon Or de 20 francs, a toujours permis d’habiller un homme avec un costume de qualité moyen de gamme à un homme, que ce soit en 1910 ou en 2010. Cette conservation de pouvoir d’achat, et de préservation de l’inflation, est entre autres l’un des intérêts de l’investissement en or physique. Or, pour le moment, le bitcoin est forcément trop volatile pour assurer cette même fonction avec des garanties équivalentes à ce que propose l’or physique.

  • Le second doute est sur l’argument de la rareté. alors effectivement, il y a 21 millions de bitcoins au maximum. Le problème, c’est que le bitcoin est la crypto historique, mais n’importe qui peut en créer une nouvelle demain demain matin. Donc, avec ça, j’ai aussi  un petit peu de mal…
  •  Le troisième truc où j’ai un peu de mal, c’est le nombre de gens qui croient à l’argent facile avec les crypto monnaies. Moi, ça me rappelle une citation de Warren Buffett qui dit “Vous ne pouvez pas acheter ce qui est populaire”. Et il y a beaucoup de gens qui croient au miracle, beaucoup de jeunes d’ailleurs, qui croient qu’ils vont pouvoir s’enrichir considérablement avec un portefeuille d’investissement en crypto monnaies.

Moi, mon expérience me fait dire qu’il n’y a pas de miracle  : il n’y a pas d’argent facile ou en tout cas très rarement. Donc ça, ça n’encourage pas forcément à aller vers les cryptos…

Pourquoi malgré ces considérations je possède quand même un peu de cryptomonnaies dans mon patrimoine ?

Maintenant, pourquoi je n’y crois pas trop et pourquoi j’en possède quand même un peu dans mon patrimoine, ce qui est à 1ère vue peut sembler défier une certaines logique ?

Une distinction entre croire aux cryptos technologiquement et y croire d’un point de vue enrichissement financier.

Alors, ce n’est pas que je n’y crois pas en fait, c’est que je n’y crois pas en termes d’enrichissement financier. Je pense qu’on va faire des trucs intéressants avec la blockchain et qu’il y a de l’avenir dans la blockchain. Mais acheter une crypto aujourd’hui ne va pas forcément vous enrichir. Et ce même si,, comme beaucoup l’utilisent comme argument justifiant leur investissement : la blockchain, c’est l’avenir…

L’exemple historique de l’automobile.

Je vais prendre l’exemple de l’automobile. Si on se place il y a un siècle… L’automobile, il y a plus d’un siècle, à la fin des années 1800,  effectivement, l’automobile avait un énorme avenir à cette époque-là… puisque il y avait peut-être une personne sur 500 qui avait une voiture à cette époque et aujourd’hui on est arrivés à une situation où peut-être une personne adulte sur deux possède une voiture dans les pays de l’OCDE.

Donc, le marché de l’automobile s’est énormément développé. Et en 1890 ou 1900, l’automobile, c’était bien l’avenir… Sauf que les gens qui ont investi dans les constructeurs automobiles à l’époque ne se sont pas enrichis !

Les constructeurs automobiles étaient au nombre de 5000, je crois en tout début du 20ème siècle, ne se sont pas forcément enrichis considérablement puisqu’aujourd’hui, il doit rester une grosse vingtaine à l’échelle mondiale et que beaucoup de ces constructeurs ont fait faillite.

Donc, on peut aussi faire ce parallèle : ce n’est pas parce qu’une technologie est l’avenir qu’en investissant dedans aujourd’hui, on va s’enrichir.

On peut donc croire à la blockchain sans forcément croire en « l’enrichissement facile » dans les crypto monnaies.

Alors maintenant, pourquoi j’ai quand même une petite allocation d’investissement en cryptomonnaies dans mon patrimoine ?

Quand je vous dis ça, vous allez dire, je n’en ai pas de bitcoins ou de cryptomonnaies. Et c’est ce que beaucoup des lecteurs de mes livres d’investissement ont supposé quand ils ont entendu ici et là ces arguments de méfiance vis-à-vis des crytos comme investissement.

Alors j’en ai quand même un tout petit peu et je vais vous dire pourquoi :

  • La première raison, c’est parce que dans cette analyse, je peux me tromper et j’ai assez d’expérience en investissement pour avoir l’humilité de savoir que je peux me tromper. Et donc,  mettre une petite somme dans les cryptos n’est pas forcément aberrant puisque notre cerveau est fréquemment habitué à des rendements de 10%, 20% quelques fois à des multiplications par 2 ou jusqu’à des fois 10 sur l’investissement en Bourse, mais pas forcément à des fois 100 comme cela pourrait l’être avec les cryptos même si on associe une faible probabilité à cette éventualité

Et effectivement, dans le scénario ou le bitcoin va à un million de dollars, (c’est un peu moins  maintenant depuis que le bitcoin est encore monté), mais vous pouvez faire pas loin de fois 100… Donc en mettre 0,1% d’un patrimoine, c’est à dire 1000 euros pour celui qui possède 1 million d’euros, 100 euros pour celui qui a 100 000 euros, ce n’est pas du tout “déconnant” en fait par cet effet de levier à la hausse, ce  petit effet de « ticket de loto ».

  • Deuxième chose effectivement, sur les bitcoins, il y a 21 millions de bitcoins… Et il y a environ 21 millions de millionnaires dans le monde. Ça veut dire qu’il n’y a pas un bitcoin pour chaque millionnaire. Comme on sait qu’en plus, les entreprises comme Tesla en  prennent, que les fondateurs en ont sûrement gardé un certain nombre puisque quand on émet une monnaie celui qui s’enrichit le plus c’est celui qui la créé, il y en a sûrement pas 21 millions qui vont circuler. Il y a ceux qui ont été perdus quand ça valait rien, etc. Et il y a les multimillionnaires qui en ont acheté plusieurs. Donc finalement, quand vous vous retrouvez à avoir 0,2 ou 0,3 bitcoins, vous avez l’assurance que même si vous vous trompez sur l’avenir des cryptos comme actif patrimonial, vous êtes quand même raisonnablement placé dans la partie en termes de protection d’un assez gros patrimoine. Donc voilà, ça peut être une sorte d’assurance au cas où vous vous trompez quand vous n’y croyez pas. Donc moi finalement, j’ai mis un tout petit peu en crypto monnaie pour cette raison…

Quelles cryptos ai-je choisi pour ma (petite) allocation patrimoniale ?

Alors j’ai été que ce qu’on peut appeler à la fois la Rolls parce que c’est le plus connu et la star, mais qui est à la fois technologiquement l’Antiquité puisque c’est le premier qui a été créé : le bitcoin bien sûr. Et un peu d’Ethereum également pour être aussi sur une technologie différente.

Je n’ai pas été prendre autre chose parce que finalement, cet autre chose, c’est du pif. Qu’est ce qui va se développer comme autres cryptos et lesquelles de ces nouvelles cryptomonnaies vont aller au tapis ? Impossible à dire à mon sens…

Quelle est mon allocation de patrimoine investie en cryptomonnaies et bitcoins ?

Et j’ai mis 0,1% de mon patrimoine comme investissement sur les cryptomonnaies, si on se base sur le moment où j’ai investi.

Alors comme j’ai acheté un peu plus bas que maintenant , je dois  donc être aujourd’hui dans les 0,15% ~ 0,20% de mon patrimoine et je n’irai pas plus haut que ça.

Voilà, c’est une sorte d’assurance sur le fait que je me trompe en ne croyant pas à la valorisation extrême et aux projections du bitcoin à un million de dollars, etc. Deux issues seront possibles :

  • J’ai raison : je n’ai pas perdu grand-chose. J’ai payé une sorte de petite taxe, rendue presque obligatoire de par le fait que je souhaite avoir un patrimoine antifragile, au cas où je me trompe sur mon analyse. Puisque ce truc existe, il m’en fallait un peu dans mon patrimoine qui commence à être d’une taille raisonnable (je n’aurais probablement pas eu la même approche avec un patrimoine moindre). Donc, voilà il faut savoir diversifier…
  • Si je me trompais et finalement, le bitcoin va à 1 million…. Même en mettant 0,1% de mon patrimoine, ça fera une différence à l’arrivée. Si on multiplie par 100 puisque ce 0,1% seront devenus 10%. 10% à l’échelle de mon patrimoine, ça commence à être quelque chose de sympa.

Je continue d’en accumuler en sus en profitant des cryptos que je peux obtenir gratuitement !

Une autre façon par laquelle je m’accommode astucieusement de ma vision réservée mais non manichéenne sur le sujet, c’est en obtenant quelques cryptos gratuitement. Ce qui augmente légèrement mon allocation en cryptos.

Comme je les ai obtenu gratuitement, pas de dilemme : je les garde et on  verra bien…

Psychologiquement, c’est + facile que d’en acheter quand on est peu convaincu comme moi…

Je m’explique : on avait déjà évoqué dans cet article sur les cashbacks,  les systèmes de cashback pour les achats en lignes qui vous permettent de gagner quelques euros sur chacun de vos achats. Eh bien, il existe la même chose sur les cryptos : on peut obtenir une carte bancaire sur crypto.com et on vous rembourse alors en cashback un pourcentage de vos achats en CRO (le token / la cryptomonnaie de crytpo.com) que je convertis aussitôt en ETH ou Bitcoin !

Au final, j’ai donc obtenu ceux-ci gratuitement. Et comme on peut avoir une carte physique, ce bonus de cashback va au delà des achats en ligne ! Toutes mes dépenses réglées par CB passent désormais par là. Si vous voulez faire pareil, vous pouvez utiliser mon lien de parrainage pour crypto.com vous permettra d’avoir un petit bonus à l’inscription.

Actuellement, le cashback est de 1% sans conditions, et de 2% + Spotify remboursé chaque mois si vous stakez pendant 6 mois 350 € de CRO. Il peut y avoir des pourcentages de cashback plus élevés avec abonnement Netflix en sus remboursé, mais le montant de CRO à staker devient alors non négligeable.

Et les plus perspicaces auront compris que pour les achats en ligne, les systèmes sont additionnables : on passe par un site de cashback comme expliqué ici, puis on paye avec la carte crypto.com ...

Conclusion de cette mise au point sur ma position sur l’investissement en cryptomonnaies

Donc, voilà un peu ma situation et ma vision sur les cryptos pour un peu éclaircir parce que je sais que j’ai été critique sur les cryptos et c’est bien le cas. Je pense qu’il y a beaucoup trop de monde, surtout des jeunes, qui mettent tout leur pognon dans l’investissement en cryptomonnaies. Et mon avis, ce n’est pas forcément la meilleure idée…

Mais ça ne veut pas dire non plus qu’à titre personnel je n’en ai pas du tout parce que je suis conscient que je peux me tromper d’une part. Et puis d’autre part, il y a cet effet s’apparentant à certains biais comportementaux de l’investissement : Le cerveau a du mal à raisonner linéairement, c’est à dire que l’on n’est pas habitué à des trucs qui, même si c’est un truc assez peu probable, pourraient être multipliés par 100. Et rien que cette convexité de la courbe potentielle de l’évolution du bitcoin justifie d’avoir mis un soupçon sur les crypto.

Voilà, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire, si vous avez aimé la vidéo, mettez un petit pouce et puis n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne. Je pense que les crypto je n’en reparlerai pas, c’était juste pour faire une mise au point suite à quelques échanges avec des lecteurs qui supposaient mes positions pensais que je n’avais pas du tout  au regard de certaines réserves que j’avais émises (et que je maintiens).

Je n’ai pas changé ma vision de mon scénario le plus probable. Je pense que la blockchain, ça va avoir  pas mal d’applications. Mais, malgré ça, je ne crois pas que l’on va pouvoir s’enrichir beaucoup avec les crypto actuels, etc. Mais je peux me tromper. Il y a une certaine convexité des courbes, c’est à dire que j’en ai mis un soupçon d’argent dessus à partir du moment où j’ai un patrimoine qui est déjà constitué et c’est plus en vision de conservation du patrimoine et de convexité de cette courbe dans certains scénarios.

outils utiles invetsissement(simulation de rendement locatif, optimisation assurance emprunteur, analyse zone d’investissement, comptes à ouvrir, comptable LMNP en ligne, etc.)

 

Les livres sur l’investissement immobilier locatif :


Autres livres de Julien Delagrandanne :

 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.